Chronologie du Jansénisme et de port-royal

Par Jean-Christophe Castelain · Le Journal des Arts

Le 14 mars 2018 - 140 mots

1609-1709. L’histoire de Port-Royal et du jansénisme s’écrit entre ces deux dates, entre la plus ou moins véridique « journée du Guichet », lorsque la Mère Angélique (17 ans !) décide de fermer les portes de l’abbaye qu’elle dirige et de rétablir une discipline plus stricte, et la dispersion un siècle plus tard de la communauté.

Dispersion suivie peu après de la destruction de l’abbaye. Une histoire complexe qui oppose les sœurs, leurs maîtres spirituels et les laïcs à Anne d’Autriche, et plus encore à son fils Louis XIV, voire à l’Église. L’auteur, Philippe Luez, connaît par cœur cette histoire – il dirige le Musée national de Port-Royal des Champs (Magny-les-Hameaux) depuis 2005 – et en livre une chronologie très détaillée quoiqu’un peu Aride.
 

Port-Royal et le jansénisme. Des religieuses face à l’absolutisme, Philippe Luez,
éd. Belin, 380 pages, 24 €.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°497 du 16 mars 2018, avec le titre suivant : Chronologie du Jansénisme et de port-royal

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque