Caroline Clough-Lacoste et Henri Jobbé-Duval, codirecteurs de Art Paris

Par Roxana Azimi · Le Journal des Arts

Le 15 janvier 2008

Réussites hexagonales, positionnement international, ventes records et nouvelles stratégies : les personnalités et événements qui ont fait l’année

Voilà quelques années, rares auraient été ceux à miser sur Art Paris. Et pourtant, le premier salon off de la FIAC a pris du galon sous la houlette d’Henri Faraut, président de France Conventions, Caroline Clough-Lacoste et Henri-Jobbé Duval, codirecteurs de l’événement. « Nous avons traversé les dix ans en faisant fi des critiques, en nous différenciant par notre contenu et notre état d’esprit. On a notre caractère ! », lance Caroline Clough-Lacoste. « Si Art Paris n’avait pas eu le Grand Palais, il serait un joli petit salon qui n’aurait pu jouer un rôle sur la scène européenne », ajoute Jobbé-Duval. En prenant pied en novembre dernier avec succès à Abou Dhabi (Émirats arabes unis), la foire s’est clairement donné un élan international. Même si la dernière cuvée printanière laissait un sentiment mitigé, les organisateurs ont pris le taureau par les cornes pour sa prochaine édition prévue en avril. Les nouveautés ? Une plus grande place accordée à la photographie. Bonne nouvelle, le disgracieux « Parcours sculptures » sera remplacé par un parcours « Pièce unique ». Et, pour renforcer le lien avec Abou Dhabi, une exposition d’artistes du Moyen-Orient est aussi au menu. L’équipe a d’autres idées dans sa besace, en Chine et en Inde (lire p. 36). Mais, pour ces professionnels tranquilles, réfractaires aux effets de manche, qui va piano, va sano.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°273 du 18 janvier 2008, avec le titre suivant : Caroline Clough-Lacoste et Henri Jobbé-Duval, codirecteurs de Art Paris

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque