Lundi 21 septembre 2020

Bernard Magrez - L’étoffe du temps

Philanthrope

Par Christine Coste · L'ŒIL

Le 19 avril 2012 - 269 mots

Si au cours de ces quarante dernières années, Bernard Magrez n’a jamais écarté l’éventualité de se défaire d’un vignoble, ce fut une seule fois le cas en Italie pour un domaine où il s’était trompé dans la qualité du terroir, jamais il ne vendra une seule pièce de sa collection.

« J’aime contempler mes erreurs avec autant d’intérêt que mes bons choix », dit-il. Des bronzes animaliers et des montres aux natures mortes flamandes, l’œil s’est formé et son champ visuel élargi à l’art contemporain. Comprendre et tracer son propre cheminement dans ce domaine au fil des lectures, des visites d’expositions ou d’ateliers a dessiné une constellation de rencontres et de liens avec des artistes et des galeristes.

L’appétence pour ceux qui créent, se projettent, pour l’œuvre également qui l’introduit à une autre vision que la sienne, il la veut en partage, en regard. La création l’an dernier à Bordeaux de l’Institut culturel Bernard Magrez a posé les principes de ce désir et quatre de ses propriétés sont devenues le cadre de ses actions en faveur de l’art, de la musique et de la littérature.

« Donner accès à l’art contemporain à tous les publics via des expositions et aider efficacement des jeunes artistes dans leur réussite professionnelle », résonne en effet tout particulièrement chez cet autodidacte, formé à 16 ans pour être scieur de bois. « Dans ma vie, j’ai eu de la chance. Donner à [son] tour la chance aux autres » lui paraît aller de soi, un équilibre où se dévoilent d’autres actions, notamment l’achat d’équipements de pointe pour l’Institut Bergonié, centre régional de lutte contre le cancer de Bordeaux.

Biographie

1936
Naissance à Bordeaux.

1964
Crée l’entreprise William Pitters, maison de vins et de spiritueux.

1970
Acquisition de son premier vignoble.

1981
Entame une collection de bronzes animaliers.

1994
Concentre son activité sur les grands crus classés.

2011
Crée l’Institut culturel Bernard Magrez.

2012
Exposition « Shanghai ! La tentation de l’Occident » au château Labottière.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°646 du 1 mai 2012, avec le titre suivant : Bernard Magrez - L’étoffe du temps

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque