Mercredi 19 décembre 2018

Au plus près de Vermeer

Par Daphné Bétard · Le Journal des Arts

Le 3 décembre 2004 - 174 mots

Depuis sa redécouverte à la fin du XIXe siècle, Vermeer a fait l’objet de nombreuses expositions, manifestations et publications, cherchant à percer les mystères de ses intérieurs poétiques et silencieux. La monographie parue en 1986 chez Hazan fait aujourd’hui l’objet d’une réédition révisée et complétée. Pour ce, John Michael Montias a réactualisé ses recherches portant sur la vie quotidienne de l’artiste, son origine sociale, son environnement familial, ses contacts avec les autres peintres, ses biens, sa ville...
Il revient sur les années de formation de Vermeer, lesquels auraient pu se dérouler à Utrecht où il rencontra sa future femme Catharina Boles. Son inscription à la Guilde des peintres en 1653, les différentes versions du testament de sa belle-mère ou l’inventaire de sa maison établi en 1676, peu après sa mort, constituent des repères solides à partir desquels l’auteur propose de possibles hypothèses. L’ensemble est servi par des reproductions d’une qualité toute relative.

John Michael Montias, Albert Blankert et Gilles Aillaud, Vermeer, éditions Hazan, Paris, 2004 (réédition 1986), 238 p., 145 ill., 55 euros. ISBN 2-85025-959-4.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°204 du 3 décembre 2004, avec le titre suivant : Au plus près de Vermeer

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque