Historien de l'art

Au pays de la connaissance

L'ŒIL

Le 22 août 2008

Ferdinand Berckelaers, plus connu sous le nom de Michel Seuphor, rencontre très jeune Marinetti à la Casa futurista, devient l‘ami de Mondrian, fonde en 1929 le groupe et la revue Cercle et carré, et organise l‘année suivante à Paris, la première exposition internationale d‘art abstrait. Journaliste au Parisien Libéré en même temps que Georges Bernier, il écrit pour L‘Œil à la fin des années cinquante. Il a le profil type des auteurs maison, amis impliqués dans l‘histoire de l‘art et connaissant leurs sujets sur le bout des doigts. Dans les années soixante-soixante-dix, cette équipe compte nombre d‘auteurs prestigieux : Charles Sterling, Alain Jouffroy, Louis Grodecki, Pierre Rosenberg, Vitale Block, Roseline Bacou, Sylvie Béguin, Walter Vitzthum, Henri Zerner, Henri Stierlin, Vincent Bounoure, A. Pomme de Mirimonde, Pierre Descargues, Antoine Schnapper, Hugh Honour, Georges Ribemont-Dessaignes ou Jean-François Revel (L‘Œil n° 497) suivis bientôt de plus jeunes critiques tels Daniel Abadie, aujourd‘hui directeur du Jeu de Paume, ou Germain Viatte, responsable du futur Musée des Arts et Civilisations.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°500 du 1 octobre 1998, avec le titre suivant : Au pays de la connaissance

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque