Art Paris Art Fair au milieu du gué

Par Frédéric Bonnet · Le Journal des Arts

Le 12 mars 2014 - 968 mots

Si elle s’est bonifiée lors des deux dernières éditions, la foire parisienne doit confirmer son sursaut dans un contexte économique toujours délicat.

C’est la Chine qui, en 2014, est mise à l’honneur par Art Paris Art Fair. Cette invitation n’est en rien le fruit du hasard mais correspond aux célébrations du cinquantenaire de la reconnaissance officielle de la République populaire de Chine par la France, en 1964 donc ; une invitation qui vaut à la foire d’être inscrite au sein des projets labellisés « France-Chine 50 ». Les dix enseignes chinoises invitées, et les nombreuses autres qui ne manqueront pas l’occasion de mettre en avant leurs artistes chinois, telle la galerie Zürcher (Paris, New York) qui logiquement expose des sculptures de Wang Keping, parviendront-elles à changer le regard sur une création dont la perception en Europe reste partielle – quand elle n’est pas caricaturale ? Sa réalité est pourtant bien plus diverse, ce que montrent régulièrement les foires asiatiques…

Voilà l’une des principales questions soulevées par la 16e édition du salon parisien, qui cette année regroupe 137 exposants – soit sept de moins qu’en 2013 – venus de 17 pays. Le comité d’organisation de la manifestation justifie cette légère baisse de participants par le maintien d’une grande sélectivité malgré la période difficile. Elle s’accompagne d’une volonté de disqualifier des galeries spécialisées sur le moderne qui s’ouvrent à l’art contemporain avec des artistes peu défendables.

50 % de galeries étrangères
Il est frappant de constater un rééquilibrage géographique, qui voit la présence étrangère représenter désormais 50 % des troupes, marquant ainsi une internationalisation accrue alors que cette part étrangère lors des deux précédentes éditions avait été respectivement de 20 % puis de 43 %. Avec un taux de renouvellement élevé lui aussi, puisque dépassant les 40 %, font leur entrée cette année quelques galeries belges (Michel Rooryck [Courtrai] ou Petits Papiers [Bruxelles]), italiennes (Eduardo Secci Contemporary [Florence] ou Boesso [Bolzano]), russes également (Roza Azora [Moscou] et NameGallery [Saint-Pétersbourg]), ainsi qu’une enseigne lettonne avec Tifana Art Gallery (Riga) et une thaïlandaise avec Adler Subhashok (Bangkok). Côté français apparaissent également de nombreux impétrants, parmi lesquels les parisiens Arnaud Lefebvre, Ilan Engel, Photo 12, Vidal Saint-Phalle ou Bertrand Grimont.

L’ancrage vers l’est qui confère à Art Paris Art Fair un caractère singulier est donc confirmé. Ainsi que l’exprime Guillaume Piens, son commissaire général, « notre ADN est celui d’une foire européenne qui regarde vers l’est, ce qui nous distingue de l’anonymat de beaucoup de manifestations qui ont le même discours et la même façon d’accrocher les choses. Ce qui nous intéresse, ce sont des galeries qui défendent une vision, une ligne, et qui ne sont pas forcément inscrites dans les tendances à la mode du marché de l’art. Aller chercher des énergies très loin nous permet de faire face à une conjonction négative ; il est important que nous poursuivions le travail de renouveau de cette foire axée sur des découvertes, des défrichages et une autre géographie de l’art. »

« Promesses » et « ArtDesign »
Nouveau membre du comité de sélection, Anne Lahumière (Paris), confie pour sa part : « J’ai rejoint le comité car il est important pour moi de participer à la refonte de ce salon qui a eu des hauts et des bas mais qui a tout à fait son existence sur le marché parisien et se développe d’une manière intéressante. Il y a quelque chose de très dynamique et jeune dans le mode de fonctionnement, et je pense que c’est un salon qui a de l’avenir car tout peut y être discuté et imaginé. On s’y engage également auprès de très jeunes galeries avec [le secteur] “Promesses”. » Le secteur dédié aux jeunes galeries – lesquelles ne peuvent y prétendre qu’une seule fois – s’accroît légèrement et passe de 10 à 12 participants, à parité entre enseignes françaises et galeries étrangères. Il accueille notamment les parisiennes Dix9, Derouillon et Charlot, ainsi que Feizi (Bruxelles) ou Jiali (Pékin).

Reconduite, la plateforme « ArtDesign » promet d’être redéployée avec une nouvelle scénographie qui intègre un espace permettant à huit jeunes designers d’exposer leurs recherches. Au sein des exposants, Jousse Entreprise (Paris) fait son entrée avec les pièces de Florence Doléac, tandis que Dutko (Paris) annonce Éric Schmitt et qu’Armel Soyer (Paris) convie Mathias Kiss et Julian Mayor. La foire accueille en outre les cinq finalistes du jeune Prix Canson récompensant un artiste ayant développé une relation de travail étroite avec le papier. Le positionnement de la foire pose également la question de son public, qui a sensiblement augmenté au cours des précédentes éditions, mais a aussi entamé une certaine mue en devenant plus européen – allemand, italien, anglais notamment – et un peu slave également.

La raison tient pour une bonne part à l’élaboration d’un véritable programme VIP, nerf de la guerre pour les foires. Lancé en 2012 et désormais adressé à plus de 8 000 personnes dans le monde, le parcours a progressivement vu s’y associer tous les musées parisiens. L’équipe d’Art Paris comprend aussi aujourd’hui un « vip manager », qui se déplace à l’étranger à la rencontre des associations d’amis de musées. Est ainsi annoncée la venue des Amis du Mamco de Genève, de la Whitechapel Gallery de Londres, du Musée Ludwig de Cologne ou du Museum für Moderne Kunst de Francfort-sur-le-Main, mais aussi celle des American Friends du Musée d’Orsay et d’un groupe en provenance de Shanghaï. Une stratégie marquée du sceau du bon sens dans un marché parisien toujours relativement déprimé et non extensible.

Art Paris Art Fair

Du 27 au 30 mars, Grand Palais, av. Winston-Churchill, 75008 Paris
www.artparis.fr
les 27 et 29 mars 11h30-20h
le 28 mars 11h30-22h
le 30 mars 11h30-19h.

ART PARIS ART FAIR

Direction générale : Julien et Valentine Lecêtre

Commissaire général : Guillaume Piens

Nombre d’exposants : 137

Prix (section générale) : 475 € HT le mètre carré

Nombre de visiteurs en 2013 : 53 200

Légendes photos

Art Paris - 2013 - © photo Ludosane

Knopp Ferro, 16 : 35 Maqueta, 2013, verre acrylique fluo et fer. Courtesy galerie Catherine Putman, Paris

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°409 du 14 mars 2014, avec le titre suivant : Art Paris Art Fair au milieu du gué

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque