Jeudi 13 décembre 2018

Comédienne

Andréa Ferréol - Jardin (presque) secret

Par Lina Mistretta · L'ŒIL

Le 20 mai 2013 - 324 mots

On l’imaginerait parisienne, on la découvre femme du sud. Elle en a le naturel, la franchise, l’énergie tempérée par une force tranquille.

L’histoire des Flâneries d’art contemporain dans les jardins aixois, festival qu’elle a créé il y a sept ans, c’est l’histoire d’une passion, sa passion pour l’art en général et pour cette ville d’Aix où elle a suivi des cours d’art. Cet événement, c’est son « bébé » ; elle lui consacre près de huit mois par an – ça laisse peu de temps pour le théâtre. En véritable femme-orchestre, elle s’occupe de tout : du choix des artistes – aidée de son comité de sélection –, de leur séjour (qu’elle assure gracieusement), du transport des œuvres, de l’obtention des jardins et des lieux où se déploient les différents événements durant deux jours, de la recherche de mécènes… comme du planning établi simultanément dans les différents lieux.

Elle peste aussi contre les budgets insuffisants, qui l’empêchent de faire plus et mieux, raconte son association Aix-en-œuvres, décrit avec convoitise ces délicieux jardins privés dont elle voudrait obtenir la jouissance pendant seulement deux jours. Et de donner quelques indicateurs : 20 000 visiteurs l’an passé et les files d’attente aux performances et aux récitals ! Au passage, elle révèle le pourquoi de ces flâneries : faire découvrir – gratuitement – les différentes disciplines de l’art contemporain à un public parfois non averti, dans un cadre privilégié. On lui livre la blouse blanche qu’elle a fait concevoir pour l’occasion : tapissée des photos des lieux emblématiques d’Aix, elle y a réservé la meilleure place à Cézanne. Celle du cœur.

Biographie

1947
Naissance à Aix-en-Provence.

1981
César du meilleur second rôle dans Le Dernier Métro de François Truffaut.

2000
Elle joue son propre rôle dans le film Une pour toutes de Claude Lelouch.

2002
Elle crée l’association Aix-en-œuvres à Aix-en-Provence.

2013
Elle incarne la mère de La Callas dans La Véritable Histoire de Marias Callas au théâtre Dejazet.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°658 du 1 juin 2013, avec le titre suivant : Andréa Ferréol - Jardin (presque) secret

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque