Lundi 10 décembre 2018

architecte

Ammar Eloueini, architectonicien

L'ŒIL

Le 1 octobre 2000 - 575 mots

Installé à Paris mais enseignant à l’université de l’Illinois à Chicago depuis l’année dernière, Ammar Eloueini est, depuis 1997, plus connu sous le nom de sa structure, Digit-all Studio (www.digit-all.net) qui, on l’aura compris, se propose d’expérimenter l’apport du numérique sur l’architecture. Car en guise d’informatique et liberté, Ammar Eloueini, n’est pas né de la dernière pluie : après son diplôme à l’école de Paris-Villemin en 1994, il part en 1996 suivre le paperless studio mis en place par Bernard Tschumi à l’université de Columbia à New York où œuvrent Hani Rashid et Greg Lynn. Depuis lors, il produit sur son Silicon Graphics des projets qui remettent en question les processus de conception et investissent de nouvelles approches, basées sur les logiciels d’animation issus du monde des effets spéciaux cinématographiques (SoftImage) ; d’où l’intérêt de l’exposition parisienne à la galerie d’Architecture qui souhaite montrer aussi du concret. Si elle présente exhaustivement les projets produits depuis 1997, elle fait surtout la part belle à la présentation de son projet pour un « centre d’information d’échange culturel » à New York, dont un fragment à l’échelle un quart de la structure métallique permet de pressentir la réalité virtuelle : la possible construction du projet. Pour le reste, l’exposition montre plusieurs projets effectués entre 1995 et 2000, dont la réalité virtuelle est, elle aussi, grandement aidée par l’agréable disposition de maquettes d’échelles plus réduites : un projet dans le quartier animé de Roppongi à Tokyo (1996) dont l’aménagement est conditionné par le flux de personnes ; une maison en Californie (1995) dont la perforation d’une trame constructive en toiture vient organiser la disposition intérieure ; une école d’architecture à Venise avec R,DSV&Sie.P(1998) jouant de l’acqua alta chère à la Cité des Doges ; une salle de concert à Sarajevo avec Céline Parmentier, Nathalie Roubaud et Jan Kovac (1999). Réalisés avec la technologie dernier cri du modélisme, dérivée de la production de prototypes pour l’industrie du mobilier ou de l’automobile (stéréolithographie, thermoformage, découpe au laser), ces modèles réduits préfigurent peut-être ce que sera la construction de demain, celle dont parle par exemple le romancier cyberpunk William Gibson lorsqu’il décrit la construction d’un Tokyo par les organismes d’une nanotechnologie invisible et transgénique. Mais cette science-fiction mise à part, le visiteur se demandera quelles sont les perspectives plus immédiates.
La réponse résiderait peut-être dans cette envie de construire. Cette volonté transparaît encore davantage lorsqu’on opère une rétrospective et notons l’absence volontaire d’images séduisantes sur papier glacé. À cette lumière, ce qui nous semble limpide dans sa démarche, c’est la trajectoire imperturbable d’un projet global, immanent, qui traverse tous les projets, reléguant souvent ces derniers à d’intéressants exercices de style au service d’une cause qui les dépassent. La fin justifie les moyens et le message, c’est le médium. Précision et utopie de l’outil et des images informatiques déclinent des thèmes architectoniques tels que processus, structure ou texture et, en ce sens, illustrent la relecture de Kant proposée par Jacques Derrida : L’architectonique est l’art des systèmes, que ceux-ci soient informatiques ou non. C’est la mise à disposition de nouvelles manières d’appréhender l’espace, la représentation et la construction qui a fait d’Ammar Eloueini un « architectonicien » en CDD. À l’image de quelques autres dont nous attendons en effet le passage à l’acte, nous sommes par avance curieux d’un résultat concret que nous pressentons proche. La gageure est à la hauteur du défi.

PARIS, galerie d’Architecture, 11, rue des Blancs-Manteaux, jusqu’au 7 octobre.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°520 du 1 octobre 2000, avec le titre suivant : Ammar Eloueini, architectonicien

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque