Dimanche 29 novembre 2020

Ai Weiwei sans toit

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 9 février 2011 - 91 mots

SHANGHAÁ? - L’atelier de l’artiste chinois engagé en faveur des droits de l’homme Ai Weiwei, dans la banlieue de Shanghaï, a été démoli sans préavis le 12 janvier.

Les autorités chinoises avaient déjà pris la décision de le raser il y a plusieurs mois, et Ai avait été placé en résidence surveillée en novembre pour avoir voulu « célébrer » avec ses fans cette mesure. L’ordre de démolition fait suite au soutien apporté par Ai au dissident Feng Zhenghu, que les autorités chinoises empêchent depuis des mois de revenir du Japon.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°339 du 21 janvier 2011, avec le titre suivant : Ai Weiwei sans toit

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque