Dimanche 24 janvier 2021

Accord de principe pour l’achat par le Canada de la collection Winkworth

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 6 janvier 2009 - 198 mots

OTTAWA (CANADA) [06.01.09] – Une administration trop lente a failli faire échouer l’achat d’une importante collection d’œuvres d’art canadiennes proposée par la famille Winkworth.

La vente de la collection Winkworth offerte en juin 2007 à la Bibliothèque et Archives Canada contre une somme de 3,3 millions d’euros a pris beaucoup de temps, raconte le journal Cyberpresse.

N'ayant reçu aucune réponse de la part des responsables de l’établissement 8 mois après leur offre, la famille Winkworth était sur le point de vendre aux enchères les 1200 pièces constituant la collection. Alarmé par cette nouvelle, Ian Wilson, bibliothécaire et archiviste, s’est finalement rendu à Londres pour conclure la vente. Après discussion, la famille Winkworth a accepté de vendre sa collection au gouvernement fédéral du Canada, moyennant une rallonge de 369 000 euros.

La perte de la collection Winkworth aurait en effet été très dommageable pour le patrimoine du Canada. Elle regroupe des dessins, aquarelles et estampes rares, qui constituent d’importants témoignages sur le paysage, l’histoire, les personnalités et la vie quotidienne du Canada.

En 2002, Mr Winkworth, propriétaire de la collection et mort en 2005, avait déjà vendu 4000 œuvres à l’Etat canadien pour une somme de 4,4 millions d’euros.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque