Dimanche 17 novembre 2019

5000 œuvres vont être mises en vente par The Artist Pension Trust

Par Alexandra Houël · lejournaldesarts.fr

Le 24 juillet 2013 - 345 mots

NEW YORK (ETATS-UNIS) [24.07.13] - The Artist Pension Trust souhaite vendre la moitié de sa collection estimée à 100 millions de dollars à l’automne prochain, ce qui représente un total de 5000 œuvres.

Le Telegraph rapporte que le fonds de pension en fiducie The Artist Pension Trust (APT) va mettre en vente plusieurs milliers d’œuvres. Commencée il y a un peu plus de dix ans, son importante collection comprend aujourd’hui plus de 10 000 œuvres qui ont été dotées par 1600 artistes venant de 75 pays différents.

Grâce à cette structure cofondée par Moti Shniberg et Dan Galai, associant le système des fonds de pension au soutien à la création contemporaine, les artistes peuvent investir sur leur avenir en plaçant leurs œuvres dans ce fonds à logique mutualiste.

Une fois l’artiste sélectionné par le comité, il doit fournir deux œuvres par an pendant cinq ans, une œuvre par an pour les cinq années suivantes, et une œuvre tous les deux ans pour les dix années restantes pour arriver à un total de 20 œuvres qui peuvent ainsi être conservées jusqu’à vingt ans (et plus selon ce qui a été établi préalablement). Elles sont ensuite revendues. La logique de fructification du fonds - organisations d’expositions et publications initiées par la structure, prêts pour des expositions dans des musées ou galeries par l’intermédiaire de APT Institute, et le placement d’artistes en résidence par l’intermédiaire de APT Global Connect - permet de consolider la réputation de l’artiste, dont les œuvres seront vendues à leur meilleure cotation sur le marché.

Lorsque les œuvres sont vendues, l’artiste dont le travail est acquis récupère 40% de la somme à laquelle il a été vendu, 32% de cette somme est dévolue à la mutualité d’artistes qui compose le fonds (le partage est opéré au prorata des oeuvres fournies par chaque artiste), alors que le reste sert au fonctionnement du fonds de pension.

Le cofondateur d’APT, Moti Shniberg, s’annonce très prudent pour cette vente prochaine, qui ne se fera probablement pas aux enchères rapporte le Telegraph. Il privilégiera les institutions et collectionneurs majeurs.

Légende photo

Dan Galai, économiste, co-fondateur de l'Artist Pension Trust en 2004,- © D.R - Source e-research.blogs.ie.edu

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque