Dimanche 17 janvier 2021

33 sépultures humaines ont été découvertes sur le site archéologique de Teotihuacan

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 27 janvier 2012 - 394 mots

TEOTIHUACAN (MEXIQUE) [27.01.12] – Les restes de 33 hommes, femmes et enfants ainsi que plus de 30 000 objets rituels datant du IIIe au VIe siècle de notre ère, ont été mis à jour. La cité préhispanique de Teotihuacan, située à 40 km de Mexico, livre peu à peu ses secrets.

Les découvertes datent de 2011 mais il a fallu attendre quelques mois pour obtenir les premières conclusions des fouilles. Selon l’AFP, lors de l’exploration de cinq structures architecturales situées à 2 km du site et connues depuis longtemps, l’INAH (Instituto Nacional de Antropología e Historia) a constaté la présence de dépôts funéraires qui contenaient 33 corps et 33 000 objets artisanaux liés aux rituels d’inhumation précolombiens. Ces vestiges datent de 225 ou 550 de notre ère.

Gonzalo Morales Hernández, responsable de l’INAH sur le site de Teotihuacán, explique dans un article sur le site de l’institut que l’un des caveaux contenait « les restes osseux d’une femme de 25-30 ans et de quatre enfants de 4 à 10 ans dont les squelettes présentent des déformations crâniennes », « dans les trois autres dépôts funéraires ont été découverts les restes de deux femmes qui avaient entre 30 et 35 ans, et un squelette incomplet d’un nourrisson d’un an environ ». Les corps et les objets ont été déposés dans un laboratoire de recherche pour des analyses plus avancées.

Mais cette découverte est surtout la preuve de la présence de ce que l’on appellerait aujourd’hui une classe moyenne, en périphérie de la Cité des Dieux : « les cinq structures étaient destinées à l’usage domestique et l’une d’elles, nommée le bâtiment 8, a servi de zone résidentielle pour la classe moyenne ». Le matériel funéraire, ainsi que les structures architecturales dans lesquelles il a été trouvé, vont donc permettre d’approfondir l’étude de l’organisation sociale et urbaine de la culture préhispanique. Teotihuacán a encore de nombreux secrets à dévoiler : seuls 5 % du site de 25 km² ont été fouillés depuis que l’INAH s’y est installé en 1973.

Sur la Liste du patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1987, le complexe archéologique de Teotihuacán est célèbre pour ses pyramides du Soleil et de la Lune ou son temple de Quetzalcoatl. En revanche, son histoire et sa civilisation restent un mystère. La ville fut fondée vers 200 avant J. C. par une ethnie d’origine inconnue, et les raisons de sa chute au VIIe siècle restent hypothétiques. À son apogée, Teotihuacán fut l’une des plus grandes cités de l’Amérique précolombienne.

Légende photo

Le site de Teotihuacan, au Mexique - © photo Herbert Spencer - 2005 - Licence CC BY-SA 2.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque