Samedi 15 décembre 2018

A 3 semaines du départ de Guy Cogeval, la création d’un Centre d’études sur les nabis est officialisée

Par Marine Vazzoler · lejournaldesarts.fr

Le 24 février 2017 - 254 mots

PARIS [24.02.17] – Le Centre d’études sur les Nabis et le symbolisme, que va diriger Guy Cogeval après son départ anticipé de la présidence des Musées d’Orsay et de l’Orangerie le 15 mars prochain, a désormais une existence légale.

A la tête du Musée d’Orsay et du Musée de l’Orangerie depuis 2008, l’historien d’art Guy Cogeval va « prendre la direction d’un Centre d’études sur les Nabis » à compter du 15 mars 2017, date de la fin de son mandat de président. Un décret du 20 février officialise en effet la création de ce Centre d’études dont la ministre de la culture et de la communication Audrey Azoulay veut qu’il soit « rattaché au Musée d’Orsay. » 

Prochainement installé dans l’hôtel de Mailly-Nesle dans le 7e arrondissement de Paris, ce centre « sera un lieu d’échange et de réflexion pour l’ensemble des chercheurs, collectionneurs et amateurs de cet important mouvement de la fin du XIXe siècle » et « travaillera à la constitution d’un corpus d’œuvres conservées dans les collections nationales et internationales » expliquait un communiqué de presse du ministère datant de novembre 2016.

Mais la nomination de Guy Cogeval à la direction de ce Centre d’études sur les Nabis sonne un peu comme une compensation : l’année passée, Guy Cogeval avait été reconduit à la tête de l’Etablissement public des Musées d’Orsay et de l’Orangerie pour un an au lieu des trois habituels.

Son remplaçant n’a pas encore été annoncé. Laurence des Cars, directrice du Musée de l’Orangerie, semblerait en bonne position.

Légende photo

Guy Cogeval, président du musée d'Orsay © Photo Nicolas Krief - 2012 - Licence CC BY-SA 3.0

En savoir plus
Consulter la fiche biographique de Guy Cogeval

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque