17 millions d’euros pour un rouleau chinois vendu aux enchères à Toulouse

Par Le Journal des Arts · lejournaldesarts.fr

Le 29 mars 2011 - 324 mots

TOULOUSE [29.03.11] - Un rouleau impérial chinois a été vendu 17 millions d’euros samedi 26 mars à Toulouse, lors d’une vente aux enchères.

La pièce, qui appartenait à une famille parisienne, a été acquise par un collectionneur chinois à l’hôtel de Saint-Aubin.

Ce week-end se déroulait le « Week-end au marteau », soit deux journées d’enchères partout en France. Pour l’occasion, deux pièces chinoises d’une valeur dépassant largement le million d’euros étaient proposées à l’hôtel de Saint-Aubin de la Ville Rose par l’expert Marc Labarde.

Un rouleau impérial, datant de l’époque de l’empereur Qianlong (1736-1795) a été adjugé pour 17 millions d’euros, soit 22 057 760, frais inclus. Intitulé « Manœuvres », le rouleau mesure 24 mètres de long pour 69 cm de large. Plus de 9 000 soldats y sont représentés à l’encre et à la gouache. « Manœuvre » est le quatrième rouleau d’une série dénommée « La grande revue » produite à l’occasion du premier recensement militaire du règne de l’Empereur Qianlong. Ce rouleau est le plus important de la série, étant le seul à porter les cachets des peintres, selon l’AFP.

Le rouleau appartenait à une famille parisienne et se trouvait en parfait état. Un deuxième est conservé au musée de Pékin, un autre propriétaire privé en détient un troisième et le quatrième a été détruit. Mis à prix pour 4 millions d’euros, huit enchérisseurs se sont battus avant qu’un collectionneur chinois n’emporte la mise, quatre fois au-dessus de son prix de départ. Il s’agit de la plus haute enchère en France pour un objet chinois, d’après l’Indépendant.

Lors de ces enchères, un sceau impérial chinois de la même époque a été mis en vente, estimé à 1,5 million d’euros. Le sceau, en jade néphrite blanc, est surmonté de deux dragons a été adjugé 12,4 millions d’euros, selon China.org. Ces deux objets faisaient partie de la dizaine d’objets chinois mis en vente par deux maisons de ventes aux enchères toulousaines.

Légende photo

Détail du rouleau de la Grande revue, 4e partie : Manoeuvres, peinture sur soie, 242,1 x 69,2 cm, vente du 26 mars, SVV Labarde, Toulouse. © SVV Labarde.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque