Mercredi 16 octobre 2019

155 œuvres d’art disparues du Palais de la Région de Bari

Par Julie Paulais · lejournaldesarts.fr

Le 27 août 2015 - 318 mots

BARI (ITALIE) [27.08.15] – 155 œuvres d’art, 148 peintures, 5 sculptures et 2 fresques, ont été signalées manquantes du Palais de la Région de Bari, un phénomène semble-t-il assez courant. Un inventaire et une enquête sont en cours pour vérifier si les œuvres ont été simplement mal stockées ou bien vendues sur le marché noir.

155 œuvres d’art conservées dans les différents bureaux du Palais de la Région de Bari ont disparu. Il s’agit principalement de peintures, au nombre de 148, et datant des années 1930 à la fin des années 1980, ainsi que de cinq sculptures et de deux fresques. Ces œuvres décoraient les bureaux des adjoints et des dirigeants régionaux, non seulement le siège principal qui fait face à la promenade du bord de mer, mais également dans les établissements qui se situent en périphérie de la Région des Pouilles.

Cette disparition a été révélée par le bureau de l’Economie, qui en conséquence a lancé un inventaire complet des œuvres conservées dans le Palais de la Région de Bari. Ce travail de catalogage était attendu depuis longtemps, alors que les murs des somptueux bureaux apparaissaient étrangement dépouillés. Les gendarmes enquêtent également sur ces disparitions. Il s’agit ainsi de savoir si les œuvres aujourd’hui disparues, acquises avec l’argent public et d’une valeur totale estimée à 125 000 euros, ont fini sur le marché ou ont été mal stockées et égarées.

Ce n’est pas la première fois que des œuvres d’art, souvent non cataloguées, disparaissent des palais publics d’Italie. Ainsi un vol de 38 tableaux avait été recensé dans l’ancien organisme provincial du tourisme de Bari, et les gendarmes ont récemment récupéré Finestra marina de Bruno Cassinari. Des 31 vols de biens culturels dénoncés au cours de l’année 2014 à la police des Pouilles, au moins huit l’ont été au détriment des établissements publics et privés : tableaux, peintures, fresques qui alimentent le puissant marché clandestin de l’art.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque