Vendredi 14 décembre 2018

100 000 visiteurs pour le Design Museum de Londres un mois après son ouverture

Par Nathalie Eggs · lejournaldesarts.fr

Le 22 décembre 2016 - 263 mots

LONDRES (ROYAUME-UNI) [22.12.16] - Depuis son ouverture le 24 novembre dernier, le nouveau Musée du Design de Londres, dans le quartier de Kensington, a accueilli 100 000 visiteurs.

Inauguré le 24 novembre dernier, le nouveau Musée du Design de Londres a déjà attiré 100 000 visiteurs, un chiffre qui constitue une base solide pour parvenir à l’objectif fixé de 650 000 visiteurs pour sa première année. A titre de comparaison, l’ancien musée, situé dans un ancien entrepôt de bananes dans le quartier de Shad Thames et fermé le 30 juin dernier, attirait entre 200 000 et 250 000 visiteurs par an.

Installé dans l’ancien bâtiment de l'Institut du Commonwealth réhabilité par John Pawson, dans le quartier de Kensington, le nouveau musée bénéficie d’une superficie (9 500 m2) trois fois plus grande qu’auparavant et la visite de la collection permanente est désormais gratuite (contre £13.65 auparavant).

Deux expositions payantes « Fear and Love » (jusqu’au 23 avril 2017) et « Beazley Designs of the Year » (jusqu’au 19 février 2017) complètent le parcours. Suivront des expositions consacrées au design conçu pour les populations vieillissantes, à la contreculture californienne, ou encore à l’architecture inachevée de Moscou des années 30.

Deyan Sudjic, le directeur du musée, avait clairement affiché son intention de créer un centre d’envergure mondiale consacré au design et à l’architecture. Une ambition partagée par le maire de Londres, Sadiq Khan, qui considère Londres comme la « capitale du design dans le monde », illustrant le talent visionnaire de sa ville par « le métro, la télévision ou encore le World Wide Web ».

Légende photo

Le nouveau bâtiment du Design Museum situé au 224-238 Kensington High Street, Londres © Photo Design Museum

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque