Aller directement au contenu
Logo accueil

Accueil > Archives > Deux pistolets pour tuer Rimbaud, un de trop - LeJournaldesArts.fr - 14 novembre 2016

Diot Nathalie - 470 mots - LeJournaldesArts.fr - 14 novembre 2016

Deux pistolets pour tuer Rimbaud, un de trop

470 mots - LeJournaldesArts.fr - 14 novembre 2016

Pour agrandir ou diminuer le texte, utilisez la molette de votre souris + appuyer sur la touche Ctrl de votre clavier Envoyer à un ami Imprimer Twitter Google Plus Partagez sur facebook

CHARLEVILLE-MÉZIÈRES (GRAND EST) [14.11.16] – Alors que Christie’s met aux enchères prochainement un revolver supposé avoir été utilisé par Verlaine contre Rimbaud, un retraité de la région affirme détenir le vrai revolver.

Il y a un pistolet de trop depuis quelques jours dans l’affaire Verlaine contre Rimbaud. Jusqu’à présent, il n’y en avait qu’un, il se trouve chez Christie’s à Paris déposé par son propriétaire belge. Il sera mis aux enchères mercredi 30 novembre prochain. Mais un autre vient de surgir. Il se trouverait dans une maison des Ardennes chez Jean Lenoir. C’est en tout cas ce que pense cet ancien chef doublement étoilé qui l’a acquis [...]

L’accès à l'intégralité de l’article est réservé à nos abonné(e)s leJournaldesArts.fr
leJournaldesArts.frVous êtes abonné(e) : IDENTIFIEZ-VOUS ICI
PAS ENCORE ABONNÉ(E) : abonnez-vous maintenant en ligne
Choisissez la formule (pays, titre, durée) qui vous convient et consultez cet article après quelques clics
(si vous êtes étudiant, cliquez ici) :
 
ACHAT ARTICLES
Article unitaire
[non optimisée pour les smartphones]
Chargement en cours...

Conditions de vente : dans le cadre d'un abonnement à une offre à durée libre, la reconduction de l'abonnement pour une durée égale est tacite. L'abonné peut à tout moment demander la résiliation de son abonnement par l'envoi d'un courrier comme indiqué dans nos CGV.

 

Légende photo

LE REVOLVER AVEC LEQUEL VERLAINE A FAILLI TUER RIMBAUD
REVOLVER de calibre 7 mm, à 6 coups, crosse en bois et détente pliable. Type Lefaucheux. N° de série 14096. Liège vers 1870. Il porte les poinçons réglementaires du banc d’épreuves de Liège : « ELG et étoile » dans un ovale (en usage de 1853 à 1877) et « q couronné » (contremarque du contrôleur en usage de 1853 à 1877). Initiales « JS » frappées sur la face avant du barillet, probablement celles d’un sous-traitant non identifié.
Provenance : Paul Verlaine (acheté le 10 juillet 1873 à l’armurerie Montigny à Bruxelles)- armurerie Montigny et successeurs (Chaudron) à Bruxelles - donné à l’actuel propriétaire en 1981
Estimation : 50 000 - 70 000 €
Vente : 30 novembre 2016, Christie's Paris © CHRISTIE’S IMAGES LIMITED 2016

EN SAVOIR PLUS
EN SAVOIR PLUS
Toutes les Unes de L'oeil :

2017 -  2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998

Toutes les Unes du Journal des Arts :

2017 -  2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998 -  1997 -  1996 -  1995 -  1994
RECHERCHER UN ARTICLE
Mot-clef :
RECHERCHER UNE EXPOSITION
Mot-clef :
Ville :

Paris by Night
Annuaire du monde de l'art
Palmares des musees 2016
Artindex France