Aller directement au contenu
Logo accueil
SOMMAIRE

L'Oeil
L'Oeil N°628
Octobre 2010

En bon observateur de notre société et avec la froide précision teintée d’humour qui fait sa singularité, Michel Houellebecq décrit la réussite de l’artiste en mettant en évidence l’hypocrisie, la superficialité, l’emballement inconsidéré qui caractérisent trop souvent le monde de l’art contemporain. La frontière poreuse entre artiste et sponsor, l’agitation de l’attachée de presse et du galeriste, la compétition entre collectionneurs pour acheter ses toiles et l’inflation insensée de sa cote font l’objet de savoureux passages. Le papier dithyrambique, boursouflé et hors de propos du critique d’art est un modèle du genre. Houellebecq connaît un peu le milieu pour avoir fait produire une « version muséale » d’une scène de son film-livre, La Possibilité d’une île, exposée à la Biennale de Lyon en 2005.  Même si l’auteur est moins féroce que d’habitude, sa plume est salutaire dans un milieu qui cultive trop souvent le tiède, ...

Lire la suite >>

Abonnez-vous

Toutes les Unes de L'oeil :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998

Toutes les Unes du Journal des Arts :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998 -  1997 -  1996 -  1995 -  1994
RECHERCHER UN ARTICLE
Mot-clef :
RECHERCHER UNE EXPOSITION
Mot-clef :
Ville :
SONDAGE

Etes-vous favorable à ce que des salles de musées portent le nom de donateurs de manière permanente ?

Oui
Non
Sans opinion

Paris by Night
Annuaire du monde de l'art
Palmares des musees 2016
Artindex France