Aller directement au contenu
Logo accueil
SOMMAIRE

L'Oeil
L'Oeil N°596
Novembre 2007

Au Salon de 1850-1851, Courbet envoie neuf tableaux dont Un enterrement à Ornans qui signale la révolte du réalisme face aux excès du néoclassicisme et du romantisme. Le tableau fait scandale. On lui reproche, pêle-mêle, la trivialité du sujet, un grand format normalement réservé à la peinture d’histoire, ou encore un style âpre et peu séducteur. Le réalisme va alors être la tête de pont de la modernité face à l’académisme. Cent cinquante ans plus tard, les rôles sont inversés. En dépit d’une prodigieuse diversité, l’art actuel abrite en son sein un courant dominant qui se mobilise pour raconter la réalité du monde. Les griefs d’hier sont les modèles d’aujourd’hui. Les artistes ont relégué au placard les gentils paysages impressionnistes et puisent leurs sujets dans les malheurs du monde (lire l’éditorial de septembre 2007). Plus que Courbet, dont on surestime trop souvent la charge critique des tableaux réalistes, ces artistes ...

Lire la suite >>

Abonnez-vous

Expositions musées/salons/galeries
Toutes les Unes de L'oeil :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998

Toutes les Unes du Journal des Arts :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998 -  1997 -  1996 -  1995 -  1994
RECHERCHER UN ARTICLE
Mot-clef :
RECHERCHER UNE EXPOSITION
Mot-clef :
Ville :
SONDAGE

Etes-vous favorable à ce que des salles de musées portent le nom de donateurs de manière permanente ?

Oui
Non
Sans opinion

Paris by Night
Annuaire du monde de l'art
Palmares des musees 2016
Artindex France