Aller directement au contenu
Logo accueil
SOMMAIRE

L'Oeil
L'Oeil N°577
Février 2006

Les deux grandes rétrospectives simultanées consacrées à Ingres et Bonnard illustrent à merveille les lignes de force de l’histoire de l’art. Les deux maîtres ont en commun d’avoir peint des nus féminins, en prenant le prétexte du bain. Un thème traditionnel. Mais après, tout les distingue. À l’opposition classique entre la couleur et le dessin, Bonnard ajoute la rupture de la modernité. Alors qu’Ingres, en digne héritier de David, érige le dessin au-dessus de tout, Bonnard privilégie la couleur. Les formes du Bain Turc sont nettes et précises. Les silhouettes des multiples Nus à la baignoire sont floues et vaporeuses. Chez le premier la couleur est un accessoire du dessin, alors que chez le second c’est la couleur qui fait la forme. Et tandis qu’Ingres qui fut aussi un grand portraitiste accorde autant d’importance aux traits du visage qu’aux courbes serpentines du corps, Bonnard masque souvent le visage de Marthe dans une obscurité. Il y aurait ...

Lire la suite >>

Abonnez-vous

Expositions musées/salons/galeries
Toutes les Unes de L'oeil :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998

Toutes les Unes du Journal des Arts :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998 -  1997 -  1996 -  1995 -  1994
RECHERCHER UN ARTICLE
Mot-clef :
RECHERCHER UNE EXPOSITION
Mot-clef :
Ville :
SONDAGE

A quelle heure aimeriez-vous recevoir la newsletter quotidienne du Journal des Arts ?

Entre 8h et 10h
Entre 10h et 12h
Entre 12h et 14h

Paris by Night
Annuaire du monde de l'art
Palmares des musees 2016
Artindex France