Aller directement au contenu
Logo accueil

Accueil > L'Oeil > Archives > De Collioure à la cage aux fauves

De Collioure à la cage aux fauves

Pour agrandir ou diminuer le texte, utilisez la molette de votre souris + appuyer sur la touche Ctrl de votre clavier Envoyer à un ami Imprimer Twitter Google Plus Partagez sur facebook

Le 18 octobre 1905, le Salon d’automne ouvre ses portes. La salle VII expose des toiles d’une telle violence chromatique qu’un critique qualifie les peintres de fauves. Alors qu’en France, le séjour de Matisse et Derain à Collioure fut déterminant pour le fauvisme, qui fête cette année son centenaire, en Allemagne l’expressionnisme revendique aussi l’émancipation de la couleur.
MOTEUR DE RECHERCHE
Rechercher un dossier
Revue :
Mots dans le titre :
Date de parution du :
au :
RECHERCHER UN ARTICLE
Mot-clef :
RECHERCHER UNE EXPOSITION
Mot-clef :
Ville :
SONDAGE

Etes-vous favorable à ce que des salles de musées portent le nom de donateurs de manière permanente ?

Oui
Non
Sans opinion

Paris by Night
Annuaire du monde de l'art
Palmares des musees 2016
Artindex France