Aller directement au contenu
Logo accueil

Accueil > L'Oeil > Archives > Chères enchères, bons prix en galeries - L'Oeil - n° 626 - Juillet - Août 2010

Azimi Roxana - 779 mots - L'Oeil n° 626 - Juillet - Août 2010

Chères enchères, bons prix en galeries

779 mots - L'Oeil n° 626 - Juillet - Août 2010

Pour agrandir ou diminuer le texte, utilisez la molette de votre souris + appuyer sur la touche Ctrl de votre clavier Envoyer à un ami Imprimer Twitter Google Plus Partagez sur facebook

La crise économique mondiale n’a pas offert de grandes opportunités d’achat, mais elle a creusé l’écart de prix entre galeries et ventes publiques.

Qui aurait pu imaginer qu’en pleine année de crise, deux œuvres, un Giacometti et un Picasso, dépasseraient à quatre mois d’intervalle les cent millions de dollars ? Le monde de l’art ne tournerait-il plus rond ? Il semble en tout cas déconnecté d’une réalité bien plus alarmante : un nuage volcanique qui paralyse l’espace aérien, des nappes de pétrole qui polluent les côtes américaines, l’euro qui plonge et certains pays européens qui sont sous dialyse. Évidemment, la crise [...]

L’accès à l'intégralité de l’article est réservé à nos abonné(e)s leJournaldesArts.fr
leJournaldesArts.frVous êtes abonné(e) : IDENTIFIEZ-VOUS ICI
PAS ENCORE ABONNÉ(E) : abonnez-vous maintenant en ligne
Choisissez la formule (pays, titre, durée) qui vous convient et consultez cet article après quelques clics
(si vous êtes étudiant, cliquez ici) :
 
ACHAT ARTICLES
Article unitaire
Pack 10 articles
Pack 30 articles
Pack 50 articles
[non optimisée pour les smartphones]
Chargement en cours...

Conditions de vente : dans le cadre d'un abonnement à une offre à durée libre, la reconduction de l'abonnement pour une durée égale est tacite. L'abonné peut à tout moment demander la résiliation de son abonnement par l'envoi d'un courrier comme indiqué dans nos CGV.

 

Question à...

Pierre-Olivier Chanel, Antiquaire à Paris

Comment établissez-vous vos prix ?
Récemment, nous avons vendu une table de Boudin pour 45 000 euros. Celle-ci avait été estimée par Christie’s entre 40 000 et 60 000 euros. On prend l’estimation basse à laquelle on rajoute le montant de la réparation. Si on veut vendre, il faut pratiquer des prix ultraraisonnables. On a ainsi vendu une paire de fauteuils en bois de doré de l’ancienne collection Aaron pour 60 000 euros en moins de vingt-quatre heures, alors qu’on l’avait achetés pour environ 45 000 livres sterling en 2001.

Toutes les Unes de L'oeil :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998

Toutes les Unes du Journal des Arts :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998 -  1997 -  1996 -  1995 -  1994
RECHERCHER UN ARTICLE
Mot-clef :
RECHERCHER UNE EXPOSITION
Mot-clef :
Ville :
SONDAGE

Etes-vous favorable à ce que des salles de musées portent le nom de donateurs de manière permanente ?

Oui
Non
Sans opinion

Paris by Night
Annuaire du monde de l'art
Palmares des musees 2016
Artindex France