Aller directement au contenu
Logo accueil

Accueil > L'Oeil > Archives > Un Symbolisme aux tendances multiples - L'Oeil - n° 624 - Mai 2010

Ramade Bénédicte - 803 mots - L'Oeil n° 624 - Mai 2010

Un Symbolisme aux tendances multiples

803 mots - L'Oeil n° 624 - Mai 2010

Pour agrandir ou diminuer le texte, utilisez la molette de votre souris + appuyer sur la touche Ctrl de votre clavier Envoyer à un ami Imprimer Twitter Google Plus Partagez sur facebook

Rops, Spilliaert, Khnopff, Degouve de Nuncques, Ensor, Minne et même Mellery. Le symbolisme belge réunit autant de protagonistes que d’approches et de styles.

En 1864, Baudelaire se rendait à Bruxelles et faisait la connaissance de Félicien Rops. Depuis le début des années 1860, ce dernier était reconnu pour sa propension à effrayer le bourgeois avec un imaginaire satanique et un goût notoire pour le libertinage. Il n’en fallait pas plus à l’écrivain pour lui confier l’illustration du frontispice de ses Épaves que Rops affubla d’un squelette effrayant. Il disait d’ailleurs que Baudelaire et lui s’étaient rejoints dans « la passion du [...]

L’accès à l'intégralité de l’article est réservé à nos abonné(e)s leJournaldesArts.fr
leJournaldesArts.frVous êtes abonné(e) : IDENTIFIEZ-VOUS ICI
PAS ENCORE ABONNÉ(E) : abonnez-vous maintenant en ligne
Choisissez la formule (pays, titre, durée) qui vous convient et consultez cet article après quelques clics
(si vous êtes étudiant, cliquez ici) :
 
ACHAT ARTICLES
Article unitaire
Pack 10 articles
Pack 30 articles
Pack 50 articles
[non optimisée pour les smartphones]
Chargement en cours...

Conditions de vente : dans le cadre d'un abonnement à une offre à durée libre, la reconduction de l'abonnement pour une durée égale est tacite. L'abonné peut à tout moment demander la résiliation de son abonnement par l'envoi d'un courrier comme indiqué dans nos CGV.

 

Autour de l’exposition

Infos pratiques. « Le symbolisme en Belgique », jusqu’au 27 juin 2010.

Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique, Bruxelles. Tous les jours sauf le lundi, de 10 h à 17 h. Tarifs : 9 et 6,50 euros. www.fine-arts-museum.be

Gustave Van de Woestyne, du symbolisme à l’expressionisme. En contrepoint à la rétrospective sur le symbolisme belge à Bruxelles, le musée des Beaux-Arts de Gand consacre une exposition à Gustave Van de Woestyne (1881-1947), peintre flamand rendu célèbre par ses portraits expressifs de personnages ruraux, dont certains sont réalisés à la manière de Breughel l’Ancien.

L’influence du symbolisme est visible sur ses scènes religieuses allégoriques, desquelles émane une atmosphère onirique et mystique, révélatrice de sa personnalité, sensible et tourmentée. www.mskgent.be

EN SAVOIR PLUS
EN SAVOIR PLUS
Toutes les Unes de L'oeil :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998

Toutes les Unes du Journal des Arts :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998 -  1997 -  1996 -  1995 -  1994
RECHERCHER UN ARTICLE
Mot-clef :
RECHERCHER UNE EXPOSITION
Mot-clef :
Ville :
SONDAGE

A quelle heure aimeriez-vous recevoir la newsletter quotidienne du Journal des Arts ?

Entre 8h et 10h
Entre 10h et 12h
Entre 12h et 14h

Paris by Night
Annuaire du monde de l'art
Palmares des musees 2016
Artindex France