Aller directement au contenu
Logo accueil

Accueil > L'Oeil > Archives > Le patois de la critique d’art

Le patois de la critique d’art

L'Oeil - n° 620 - Janvier 2010

Pour agrandir ou diminuer le texte, utilisez la molette de votre souris + appuyer sur la touche Ctrl de votre clavier Envoyer à un ami Imprimer Twitter Google Plus Partagez sur facebook

À plus, black, bonne continuation, challenge, grave… Ce sont là quelques-uns des 99 mots flous, vagues, creux ou inappropriés recensés par le grammairien Jean-Loup Chiflet dans un petit livre et qu’il veut foutre à la poubelle. Un livre que l’on qualifierait volontiers de jubilatoire, si ce mot ne figurait aussi dans cette liste. Un mot que l’on retrouve pareillement sous la plume des critiques d’art, émoignant de cette exagération énérale qui s’est emparée de notre vocabulaire.

Il y a bien d’autres expressions qui hantent l’écriture des exégètes de la création, surtout contemporaine. On passera sur la figure tutélaire de Duchamp qui ne cesse de projeter son ombre ou le célébrissime icône, employé avec le même sens de la mesure que star. Improbable a fait son apparition il y a quelque temps, le plus souvent pour caractériser une œuvre étonnante et usité en contradiction avec le sens premier du mot (invraisemblable). Il est sérieusement concurrencé, en nombre de citations, par l’articulation du parcours de l’exposition, là aussi avec un léger faux sens, puisque c’est l’idée de découpage que l’on veut en général exprimer et non pas de jointure. Arrêtons-nous un instant sur convoquer. On ne sait pourquoi, ce mot très administratif et, pour tout dire, un peu inquiétant s’est très rapidement imposé à la place de faire appel à ou influencé par. Il sonne froid là où tour à tour, un autre nominé (aïe !) dans notre hit-parade, a un côté plus festif (aïe !), plus chaleureux. Tour à tour résonne bien.

Résonance, justement, ouvre une catégorie bien particulière du vocabulaire de la critique d’art : celle des mots-valises, un peu vagues, qui permettent de mettre en rapport deux idées, sans lien entre elles, évitant à l’auteur de trop préciser sa pensée. Ainsi, telle œuvre entre en résonance avec une autre, ou avec le contexte dans lequel elle est exposée ou avec tout autre fait ou concept à mille lieues de l’œuvre elle-même. Au lecteur de se débrouiller. Pour éviter les répétitions, on emploiera également écho. Le savoureux dialogue entre les œuvres est une variante de cette mise en relation entre deux choses qui n’ont généralement pas demandé à l’être. Il prend un tour amusant quand c’est Picasso qui dialogue avec Velázquez, qui connaissait Picasso comme chacun le sait.

Avez-vous remarqué combien nos artistes d’aujourd’hui questionnent tel phénomène sociologique, interrogent le statut de l’œuvre d’art ou établissent un rapport entre leur travail et une église, un quatuor, la rivalité de François Ier et Charles Quint, au choix.
On pourrait encore allonger cette liste et j’invite tous nos lecteurs à me communiquer les tics de langage relevés dans L’œil, voire dans ses éditoriaux. Il est pourtant une formule que vous allez entendre et lire des milliers de fois ces jours-ci, mais que j’énonce de bon cœur : « Excellente année 2010 ! »

Jean-Christophe Castelain

L'oeil : abonnez-vousAbonnez-vous au Journal des Arts
Toutes les Unes de L'oeil :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998

Toutes les Unes du Journal des Arts :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998 -  1997 -  1996 -  1995 -  1994
MOTEUR DE RECHERCHE
Retrouvez les archives du Journal des Arts (depuis 1994),
de L’œil (depuis 1998) et du JournaldesArts.fr (depuis 2008)
Revue :
Mots dans le titre :
Mots dans l'article :
Auteur :
Date de parution du :
au :
RECHERCHER UN ARTICLE
Mot-clef :
RECHERCHER UNE EXPOSITION
Mot-clef :
Ville :
SONDAGE

Etes-vous favorable à ce que des salles de musées portent le nom de donateurs de manière permanente ?

Oui
Non
Sans opinion

Paris by Night
Annuaire du monde de l'art
Palmares des musees 2016
Artindex France