Aller directement au contenu
Logo accueil

Accueil > L'Oeil > Archives > Récamier - L'Oeil - n° 613 - Mai 2009

Lemoine Colin - 815 mots - L'Oeil n° 613 - Mai 2009

Récamier

La muse et ses pygmalions

815 mots - L'Oeil n° 613 - Mai 2009

Pour agrandir ou diminuer le texte, utilisez la molette de votre souris + appuyer sur la touche Ctrl de votre clavier Envoyer à un ami Imprimer Twitter Google Plus Partagez sur facebook

Discrète ingénue et muse raffinée, amie des peintres et des écrivains, Juliette Récamier a étalonné sa vie durant la mode et les beaux-arts, de Lyon à Paris et de Rome à Londres. De l’éducation sentimentale et intellectuelle de l’amante du siècle.

Elle trône, blanche et presque diaphane, sur son lit de repos. Allongée, elle étend le bras droit sur la courbe de ses hanches et croise ses pieds nus avec une nonchalance tout étudiée. Le bouillonné de la robe semble contredire l’austérité de la composition. La nuque, elle, tient droite une tête fragile que coiffent des boucles éthérées, presque marmoréennes. En 1800, David fixe à jamais l’image célébrissime de Juliette (voir p. 52), reprise plus tard au crayon par Ingres : [...]

L’accès à l'intégralité de l’article est réservé à nos abonné(e)s leJournaldesArts.fr
leJournaldesArts.frVous êtes abonné(e) : IDENTIFIEZ-VOUS ICI
PAS ENCORE ABONNÉ(E) : abonnez-vous maintenant en ligne
Choisissez la formule (pays, titre, durée) qui vous convient et consultez cet article après quelques clics
(si vous êtes étudiant, cliquez ici) :
 
ACHAT ARTICLES
Article unitaire
Pack 10 articles
Pack 30 articles
Pack 50 articles
[non optimisée pour les smartphones]
Chargement en cours...

Conditions de vente : dans le cadre d'un abonnement à une offre à durée libre, la reconduction de l'abonnement pour une durée égale est tacite. L'abonné peut à tout moment demander la résiliation de son abonnement par l'envoi d'un courrier comme indiqué dans nos CGV.

 

Chateaubriand

« Chateaubriand ou rien ! », ce serait exclamé Hugo. Né à Saint-Malo en 1768 et mort à Paris en 1848, l’écrivain et homme politique incarne le génie français du XIXe siècle. Rival de Bonaparte, Chateaubriand fréquente le salon de Juliette Récamier dont il est l’ami. Dans ses Mémoires d’outre-tombe, il écrit à propos de leur rencontre : « J’étais un matin chez madame de Staël, […] entre tout à coup madame Récamier vêtue d’une robe blanche. Elle s’assit au milieu d’un sofa de soie bleu. Madame de Staël […] continua sa conversation […]. Je répondais à peine, les yeux attachés sur madame Récamier. Je me demandais si je voyais un portrait de la candeur ou de la volupté. Je n’avais jamais inventé rien de pareil. »

EN SAVOIR PLUS
EN SAVOIR PLUS
Toutes les Unes de L'oeil :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998

Toutes les Unes du Journal des Arts :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998 -  1997 -  1996 -  1995 -  1994
RECHERCHER UN ARTICLE
Mot-clef :
RECHERCHER UNE EXPOSITION
Mot-clef :
Ville :
SONDAGE

Etes-vous favorable à ce que des salles de musées portent le nom de donateurs de manière permanente ?

Oui
Non
Sans opinion

Paris by Night
Annuaire du monde de l'art
Palmares des musees 2016
Artindex France