Aller directement au contenu
Logo accueil

Accueil > L'Oeil > Archives > Sortir le spectateur de la passivité - L'Oeil - n° 612 - Avril 2009

Ramade Bénédicte - 848 mots - L'Oeil n° 612 - Avril 2009

Sortir le spectateur de la passivité

848 mots - L'Oeil n° 612 - Avril 2009

Pour agrandir ou diminuer le texte, utilisez la molette de votre souris + appuyer sur la touche Ctrl de votre clavier Envoyer à un ami Imprimer Twitter Google Plus Partagez sur facebook

Pas d’inconscient tapi dans l’œuvre, « le temps consacré à l’acte de peindre est suffisamment long pour que chaque forme soit pensée », dit le commissaire. Au regardeur d’entrer en jeu…

A quoi correspondaient les images doubles qui ont émergé à partir de la seconde moitié du xve siècle ? À qui s’adressaient-elles vraiment ? Au commanditaire dans une sorte de jeu intellectuel ? Très vraisemblablement, car ces images étaient le plus souvent destinées à la sphère privée, raffinées jusque dans leurs moindres détails. Arcimboldo, longtemps relégué au rang des curiosités L’exposition concoctée par Jean-Hubert Martin avec le concours scientifique de l’érudit suisse Dario Gamboni esquisse les us et coutumes de ces images sournoises, « [...]

L’accès à l'intégralité de l’article est réservé à nos abonné(e)s leJournaldesArts.fr
leJournaldesArts.frVous êtes abonné(e) : IDENTIFIEZ-VOUS ICI
PAS ENCORE ABONNÉ(E) : abonnez-vous maintenant en ligne
Choisissez la formule (pays, titre, durée) qui vous convient et consultez cet article après quelques clics
(si vous êtes étudiant, cliquez ici) :
 
ACHAT ARTICLES
Article unitaire
Pack 10 articles
Pack 30 articles
Pack 50 articles
[non optimisée pour les smartphones]
Chargement en cours...

Conditions de vente : dans le cadre d'un abonnement à une offre à durée libre, la reconduction de l'abonnement pour une durée égale est tacite. L'abonné peut à tout moment demander la résiliation de son abonnement par l'envoi d'un courrier comme indiqué dans nos CGV.

 

Autour de l'exposition

Informations pratiques. « Une image peut en cacher une autre, Arcimboldo, Dalí, Raetz » du 8 avril au 6 juillet 2009. Grand Palais, Paris. Tous les jours de 10 h à 20 h, le mercredi jusqu’à 22 h. 11 et 8 c. www.grandpalais.fr ou www.rmn.fr

Le château du couple Gala-Dalí à Púbol
Le Théâtre Musée de Figueres et la maison à Port Lligat près de Cadaqués constituent deux lieux très importants de la vie de Dalí. Moins connu, le château de Gala à Púbol (40 km de Figueres) témoigne également de la créativité de l’artiste. Demeure médiévale achetée par le peintre en 1969, elle a été entièrement restaurée aux goûts du couple. Habitée pendant deux ans par Dalí après la mort de sa muse en 1982, elle constitue l’un de ses derniers ateliers. Ouverte au public depuis 1996, on peut y admirer de nombreuses pièces de sa collection.

EN SAVOIR PLUS
EN SAVOIR PLUS
Toutes les Unes de L'oeil :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998

Toutes les Unes du Journal des Arts :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998 -  1997 -  1996 -  1995 -  1994
RECHERCHER UN ARTICLE
Mot-clef :
RECHERCHER UNE EXPOSITION
Mot-clef :
Ville :
SONDAGE

Etes-vous favorable à ce que des salles de musées portent le nom de donateurs de manière permanente ?

Oui
Non
Sans opinion

Paris by Night
Annuaire du monde de l'art
Palmares des musees 2016
Artindex France