Aller directement au contenu
Logo accueil

Accueil > L'Oeil > Archives > Repartir à zéro - L'Oeil - n° 608 - Décembre 2008

Lemoine Colin - 1056 mots - L'Oeil n° 608 - Décembre 2008

Repartir à zéro

Faire table rase en peinture des horreurs de la guerre

1056 mots - L'Oeil n° 608 - Décembre 2008

Pour agrandir ou diminuer le texte, utilisez la molette de votre souris + appuyer sur la touche Ctrl de votre clavier Envoyer à un ami Imprimer Twitter Google Plus Partagez sur facebook

Une exposition magistrale, sise au musée des Beaux-Arts de Lyon, revient sur la création de l’immédiat après-guerre dont elle interroge et nuance la singulière pluralité. Quand le drame accoucha de nouveaux actes…

Pourquoi créer toujours après la Seconde Guerre mondiale ? Comment produire encore des œuvres esthétiques après la « barbarie ordinaire » ? Que dire si ce n’est « l’écriture du désastre » ? Au lendemain du conflit, le monde découvre, stupéfait, l’expérience commune de la destruction, du désenchantement et de la perte. Le trauma donne à l’histoire et à l’humanité un nouveau sens. Tout du moins celui-ci est-il à reconstruire et à édifier différemment. Il en va de même pour l’art qui, confronté à l’aporie [...]

L’accès à l'intégralité de l’article est réservé à nos abonné(e)s leJournaldesArts.fr
leJournaldesArts.frVous êtes abonné(e) : IDENTIFIEZ-VOUS ICI
PAS ENCORE ABONNÉ(E) : abonnez-vous maintenant en ligne
Choisissez la formule (pays, titre, durée) qui vous convient et consultez cet article après quelques clics
(si vous êtes étudiant, cliquez ici) :
 
ACHAT ARTICLES
Article unitaire
Pack 10 articles
Pack 30 articles
Pack 50 articles
[non optimisée pour les smartphones]
Chargement en cours...

Conditions de vente : dans le cadre d'un abonnement à une offre à durée libre, la reconduction de l'abonnement pour une durée égale est tacite. L'abonné peut à tout moment demander la résiliation de son abonnement par l'envoi d'un courrier comme indiqué dans nos CGV.

 

Autour de l'exposition

Informations pratiques. « 1945-1949. Repartir à zéro, comme si la peinture n’avait jamais existé » jusqu’au 2 février 2009. Musée des Beaux-Arts de Lyon, 20, place des Terreaux. Tous les jours, sauf le mardi, de 10 h à 18 h, le vendredi de 10 h 30 à 18 h. Tarifs : 8 et 6 e. www.mba-lyon.fr
L’horreur en images. La Seconde Guerre mondiale a balayé les croyances de l’homme en l’avenir. À la Libération, les artistes, marqués par la violence des images qu’ils ont vues, se trouvent alors dans l’incapacité de représenter la réalité. La rétrospective Lee Miller au Jeu de Paume à Paris, jusqu’au 4 janvier, montre à qui peut les regarder quelques-uns de ces clichés, dont ceux de la libération des camps, photographiée par Lee et reproduites dans Vogue. « Believe it ! » (Croyez-le) titrait Lee Miller. Les artistes l’ont cru, qui se sont tournés vers l’abstraction.

Toutes les Unes de L'oeil :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998

Toutes les Unes du Journal des Arts :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998 -  1997 -  1996 -  1995 -  1994
RECHERCHER UN ARTICLE
Mot-clef :
RECHERCHER UNE EXPOSITION
Mot-clef :
Ville :
SONDAGE

Etes-vous favorable à ce que des salles de musées portent le nom de donateurs de manière permanente ?

Oui
Non
Sans opinion

Paris by Night
Annuaire du monde de l'art
Palmares des musees 2016
Artindex France