Aller directement au contenu
Logo accueil

Accueil > L'Oeil > Archives > « Italics » - L'Oeil - n° 607 - Novembre 2008

Castelain Jean-Christophe - 648 mots - L'Oeil n° 607 - Novembre 2008

« Italics »

Exhumation collective au Palazzo Grassi

648 mots - L'Oeil n° 607 - Novembre 2008

Pour agrandir ou diminuer le texte, utilisez la molette de votre souris + appuyer sur la touche Ctrl de votre clavier Envoyer à un ami Imprimer Twitter Google Plus Partagez sur facebook

Le provocateur commissaire de l’exposition « Italics » au Palazzo Grassi, à Venise, dresse un panorama de la création italienne depuis 1968, qui dépasse les seuls courants de l’Arte Povera et de la Trans Avant-Garde. Tout cela fait débat.

Rien ne vaut une bonne polémique pour assurer la promotion d’une exposition. Celle qui agite en ce moment les milieux italiens de l’art n’est pas totalement infondée. « Italics » se propose, en effet, de faire un bilan de l’art contemporain italien depuis 1968. 1968 est plus qu’une date symbolique, elle marque l’émergence d’un mouvement général de contestation, prélude à d’importantes transformations des sociétés occidentales dont les artistes rendent bien évidemment compte. Dresser un constat [...]

L’accès à l'intégralité de l’article est réservé à nos abonné(e)s leJournaldesArts.fr
leJournaldesArts.frVous êtes abonné(e) : IDENTIFIEZ-VOUS ICI
PAS ENCORE ABONNÉ(E) : abonnez-vous maintenant en ligne
Choisissez la formule (pays, titre, durée) qui vous convient et consultez cet article après quelques clics
(si vous êtes étudiant, cliquez ici) :
 
ACHAT ARTICLES
Article unitaire
Pack 10 articles
Pack 30 articles
Pack 50 articles
[non optimisée pour les smartphones]
Chargement en cours...

Conditions de vente : dans le cadre d'un abonnement à une offre à durée libre, la reconduction de l'abonnement pour une durée égale est tacite. L'abonné peut à tout moment demander la résiliation de son abonnement par l'envoi d'un courrier comme indiqué dans nos CGV.

 

Mostra Povera

Suicidaire ou provocateur, Francesco Bonami semblent vouloir délibérément plomber son exposition. Le ton est donné dès le patio d’entrée où sont allongés les neuf corps recouverts d’un drap gris de Cattelan. En voulant exhumer des artistes inconnus et rendre compte ainsi de la vitalité de la création italienne, il dessert son propos. Les dessins de science-fiction de Fabrizio Clerici sont un écho lointain de Salvador Dalí. Le portrait de Pietro Roccasalva rappelle trop ceux de Bacon. Les portraits hyperréalistes d’Alessandra Ariati ont été mille fois vus ailleurs. Pourtant, les évocations « des années de plomb » sont rares : quelques photos d’actualité de Tano d’Amico et le grand tableau de l’enterrement du communiste Togliatti par Renato Guttuso.

Un sentiment de grisaille générale
La seule présence des artistes reconnus aurait pu donner force et ampleur à l’exposition. Mais hélas, Bonami s’est ingénié à ne choisir que les œuvres les moins spectaculaires des stars de la scène italienne. Les peintures figuratives de la Trans Avant-Garde sont peu présentes, les œuvres de Fontana, Rotella, Boetti ne sont pas représentatives de ce que le public connaît d’eux. Ainsi, par exemple, en lieu et place des vidéos léchées, contestables mais efficaces de Vanessa Beecroft, le commissaire a exposé les dessins d’adolescence de l’artiste, dans lesquels elle projette son anorexie. Il aurait mieux fallu réduire le nombre d’artistes afin de présenter un ensemble plus large du travail de chacun. Il en résulte une grisaille générale, un désenchantement, que l’architecture et les plafonds du magnifique Palazzo Grassi ne parviennent pas à effacer.

EN SAVOIR PLUS
EN SAVOIR PLUS
Toutes les Unes de L'oeil :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998

Toutes les Unes du Journal des Arts :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998 -  1997 -  1996 -  1995 -  1994
RECHERCHER UN ARTICLE
Mot-clef :
RECHERCHER UNE EXPOSITION
Mot-clef :
Ville :
SONDAGE

Etes-vous favorable à ce que des salles de musées portent le nom de donateurs de manière permanente ?

Oui
Non
Sans opinion

Paris by Night
Annuaire du monde de l'art
Palmares des musees 2016
Artindex France