Aller directement au contenu
Logo accueil

Accueil > L'Oeil > Archives > Francis Bacon - Le hurlement de la peinture - L'Oeil - n° 607 - Novembre 2008

Piguet Philippe - 1500 mots - L'Oeil n° 607 - Novembre 2008

Francis Bacon - Le hurlement de la peinture

1500 mots - L'Oeil n° 607 - Novembre 2008

Pour agrandir ou diminuer le texte, utilisez la molette de votre souris + appuyer sur la touche Ctrl de votre clavier Envoyer à un ami Imprimer Twitter Google Plus Partagez sur facebook

Il serait entré dans sa centième année le 28 octobre dernier. Mort à 82 ans en 1992, il est l’un des plus grands peintres de son siècle. Francis Bacon est le héros d’une rétrospective organisée par la Tate Britain. Objectif : aller au cœur de l’homme...

Si l’œuvre que nous a laissée Francis Bacon semble être le reflet de la violence et de la tragédie d’une existence passionnée, celle-ci n’en est pas moins forte d’une forme de jouissance et de plaisir extrême à la vie. Aussi possède-t-elle cette dualité d’être tout à la fois attractive et déroutante, voire repoussante, distanciée et subjective, voire introspective. Exclusivement requis par l’humain – « tout pour lui s’y élève ou s’y ramène » (Yves Peyré) –, [...]

L’accès à l'intégralité de l’article est réservé à nos abonné(e)s leJournaldesArts.fr
leJournaldesArts.frVous êtes abonné(e) : IDENTIFIEZ-VOUS ICI
PAS ENCORE ABONNÉ(E) : abonnez-vous maintenant en ligne
Choisissez la formule (pays, titre, durée) qui vous convient et consultez cet article après quelques clics
(si vous êtes étudiant, cliquez ici) :
 
ACHAT ARTICLES
Article unitaire
Pack 10 articles
Pack 30 articles
Pack 50 articles
[non optimisée pour les smartphones]
Chargement en cours...

Conditions de vente : dans le cadre d'un abonnement à une offre à durée libre, la reconduction de l'abonnement pour une durée égale est tacite. L'abonné peut à tout moment demander la résiliation de son abonnement par l'envoi d'un courrier comme indiqué dans nos CGV.

 

Autour de l’exposition

Informations pratiques. « Francis Bacon » jusqu’au 4 janvier 2009.
Tate Britain, Londres. Ouvert tous les jours de 10h à 18h, jusqu’à 22h le vendredi. Tarifs : 13 et 15 euros. www.tate.org.uk

Les Britanniques valent de l’or. Le peintre d’origine irlandaise est décidemment à l’honneur en cette année 2008. Outre la rétrospective qui lui est consacrée à la Tate Britain, son Tryptique de 1976 a été vendu 61 millions d’euros en mai dernier chez Sotheby’s (New York), marquant un nouveau record pour l’artiste. Au même moment, un autre Britannique, Lucian Freud, devenait le peintre vivant le plus cher du monde. Son nu Benefits Supervisor Sleeping datant de 1995 a été adjugé 21,5 millions d’euros chez Christie’s (Londres). Cette vente lui permet de détrôner le très médiatique Jeff Koons.

EN SAVOIR PLUS
EN SAVOIR PLUS
Toutes les Unes de L'oeil :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998

Toutes les Unes du Journal des Arts :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998 -  1997 -  1996 -  1995 -  1994
RECHERCHER UN ARTICLE
Mot-clef :
RECHERCHER UNE EXPOSITION
Mot-clef :
Ville :
SONDAGE

Etes-vous favorable à ce que des salles de musées portent le nom de donateurs de manière permanente ?

Oui
Non
Sans opinion

Paris by Night
Annuaire du monde de l'art
Palmares des musees 2016
Artindex France