Aller directement au contenu
Logo accueil

Accueil > L'Oeil > Archives > La spécialisation, le nouveau sésame des écoles ? - L'Oeil - n° 607 - Novembre 2008

Flouquet Sophie, Ramade Bénédicte - 1886 mots - L'Oeil n° 607 - Novembre 2008

La spécialisation, le nouveau sésame des écoles ?

1886 mots - L'Oeil n° 607 - Novembre 2008

Pour agrandir ou diminuer le texte, utilisez la molette de votre souris + appuyer sur la touche Ctrl de votre clavier Envoyer à un ami Imprimer Twitter Google Plus Partagez sur facebook

Entre les défenseurs de la généralisation et les tenants de la spécialisation, les avis sont partagés. Mais prennent-ils tous en compte que les écoles forment plus de professionnels que d’artistes ?

La question est régulièrement posée et elle est immuable. L’art peut-il s’enseigner et comment  ? Devient-on artiste parce qu’on en a le diplôme  ? Les écoles et leurs équipes pédagogiques doivent faire face périodiquement à cette grande interrogation en forme de remise en cause. Mais lorsqu’on interroge des artistes, de Pascal Pinaud à Stéphane Calais, tous sont unanimes. Sans leur scolarité, ils ne seraient pas ce qu’ils sont. « Je ne connais pas d’autodidacte qui ait réussi, [...]

L’accès à l'intégralité de l’article est réservé à nos abonné(e)s leJournaldesArts.fr
leJournaldesArts.frVous êtes abonné(e) : IDENTIFIEZ-VOUS ICI
PAS ENCORE ABONNÉ(E) : abonnez-vous maintenant en ligne
Choisissez la formule (pays, titre, durée) qui vous convient et consultez cet article après quelques clics
(si vous êtes étudiant, cliquez ici) :
 
ACHAT ARTICLES
Article unitaire
Pack 10 articles
Pack 30 articles
Pack 50 articles
[non optimisée pour les smartphones]
Chargement en cours...

Conditions de vente : dans le cadre d'un abonnement à une offre à durée libre, la reconduction de l'abonnement pour une durée égale est tacite. L'abonné peut à tout moment demander la résiliation de son abonnement par l'envoi d'un courrier comme indiqué dans nos CGV.

 

Et à l’étranger ?

Si les étudiants étrangers continuent de fréquenter les écoles françaises malgré une certaine barrière de la langue, force est de constater que certaines écoles et surtout certains postdiplômes attirent aussi les Français hors de nos frontières. En Angleterre, le Goldsmith College et la Saint Martin School constituent une référence, mais il est difficile d’obtenir une bourse palliant des frais de scolarité et de séjour élevés et permettant ainsi de suivre ces programmes qui allient exigence théorique universitaire et approche pratique spécifique.

La très convoitée Rijksakademie d’Amsterdam
Mais le must reste le postdiplôme de la Rijksakademie d’Amsterdam. Vingt-cinq artistes, pour moitié étrangers et d’une moyenne d’âge d’environ 29 ans, suivent les conférences, workshops et autres expériences proposés par le programme, sont hébergés et bénéficient d’un atelier. Le programme peut accueillir dans ces mêmes conditions soixante artistes par an sélectionnés parmi sept cents candidatures. Les conditions quasi idéales d’expérimentation, de construction d’un réseau artistique et professionnel, l’excellence et la renommée des professeurs invités expliquent son succès. En cela, l’académie hollandaise se rapproche du modèle français de feu l’Institut.

EN SAVOIR PLUS
EN SAVOIR PLUS
Toutes les Unes de L'oeil :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998

Toutes les Unes du Journal des Arts :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998 -  1997 -  1996 -  1995 -  1994
RECHERCHER UN ARTICLE
Mot-clef :
RECHERCHER UNE EXPOSITION
Mot-clef :
Ville :
SONDAGE

Etes-vous favorable à ce que des salles de musées portent le nom de donateurs de manière permanente ?

Oui
Non
Sans opinion

Paris by Night
Annuaire du monde de l'art
Palmares des musees 2016
Artindex France