Aller directement au contenu
Logo accueil

Accueil > L'Oeil > Archives > Léger, peintre bâtisseur de la modernité - L'Oeil - n° 604 - Juillet - août 2008

Piguet Philippe - 1110 mots - L'Oeil n° 604 - Juillet - août 2008

Léger, peintre bâtisseur de la modernité

1110 mots - L'Oeil n° 604 - Juillet - août 2008

Pour agrandir ou diminuer le texte, utilisez la molette de votre souris + appuyer sur la touche Ctrl de votre clavier Envoyer à un ami Imprimer Twitter Google Plus Partagez sur facebook

Désireux d’être « le témoin de son temps », Fernand Léger (1881-1955) a su transcrire dans un langage pictural audacieux, clair et richement coloré, la civilisation technique du monde moderne. À Bâle, la fondation Beyeler lui consacre une importante rétrospective.

Il a vingt-quatre ans, il fait un mètre quatre-vingt-dix et il est fort comme un bœuf. Quand, en 1905, Fernand Léger s’installe à la Ruche – cette sorte de phalanstère d’artistes marginaux établi près des abattoirs de Vaugirard dans l’un des anciens pavillons des vins de l’Exposition universelle de 1889 –, le jeune artiste est un bon géant qui pratique un impressionnisme à la touche appuyée. Quoiqu’un peu renfrogné, il a un air bonhomme, la tête [...]

L’accès à l'intégralité de l’article est réservé à nos abonné(e)s leJournaldesArts.fr
leJournaldesArts.frVous êtes abonné(e) : IDENTIFIEZ-VOUS ICI
PAS ENCORE ABONNÉ(E) : abonnez-vous maintenant en ligne
Choisissez la formule (pays, titre, durée) qui vous convient et consultez cet article après quelques clics
(si vous êtes étudiant, cliquez ici) :
 
ACHAT ARTICLES
Article unitaire
Pack 10 articles
Pack 30 articles
Pack 50 articles
[non optimisée pour les smartphones]
Chargement en cours...

Conditions de vente : dans le cadre d'un abonnement à une offre à durée libre, la reconduction de l'abonnement pour une durée égale est tacite. L'abonné peut à tout moment demander la résiliation de son abonnement par l'envoi d'un courrier comme indiqué dans nos CGV.

 

Fernand Léger, éloge du gros plan

Au cinéma, on parle de « gros plan ». Cette expression définit une manière de cadrer un sujet de sorte à en donner une image très rapprochée. En 1924, alors qu’il réalise son fameux Ballet mécanique, Fernand Léger note en marge de l’un de ses carnets : « Isoler l’objet ou une partie de l’objet et les montrer à l’écran en gros plan, à l’échelle la plus grande possible. » Au regard d’une esthétique qu’il est en train d’élaborer, la formule est d’autant plus intéressante que l’artiste précise un peu plus loin : « L’agrandissement énorme d’un objet ou fragment d’objet lui confère une personnalité qu’il n’a jamais eue auparavant et il devient ainsi le véhicule d’une puissance lyrique entièrement nouvelle. » Son Ballet mécanique préfigure le Pop Art Extension cinématographique de ses recherches sur les formes géométriques, Léger réalise le Ballet mécanique en toute complicité avec le cinéaste Dudley Murphy et avec Man Ray. Il s’applique notamment à y mettre en avant l’objet, cadrant en gros plan un alignement de bouteilles, trois chapeaux, un collier de perles ou une bouche fardée. Pour le moins singulière à cette époque, cette façon – qui se retrouve dans sa peinture – préfigure ce qu’il en sera par la suite au sein du Pop Art américain. Qu’il s’agisse de la boîte de soupe Campbell de Warhol, des monumentales compositions fragmentées de James Rosenquist, voire des sculptures géantes de Claes Oldenburg. Expérimental, le film de Léger participe de toute une production d’images peintes qui procèdent tant de l’arrangement des vitrines que des procédés de la publicité, dressant en majesté des objets manufacturés très simplifiés et isolés, tels que parapluie, machine à écrire, roulement à billes ou accordéon. Cette esthétique du « gros plan » ne tient pas forcément aux dimensions des œuvres, mais à leur conception spatiale et à leur dynamique interne. C’est bien plus une question d’ampleur et de tension rendues par le point de vue adopté qu’une simple question de mesure.

EN SAVOIR PLUS
EN SAVOIR PLUS
Toutes les Unes de L'oeil :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998

Toutes les Unes du Journal des Arts :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998 -  1997 -  1996 -  1995 -  1994
RECHERCHER UN ARTICLE
Mot-clef :
RECHERCHER UNE EXPOSITION
Mot-clef :
Ville :
SONDAGE

Etes-vous favorable à ce que des salles de musées portent le nom de donateurs de manière permanente ?

Oui
Non
Sans opinion

Paris by Night
Annuaire du monde de l'art
Palmares des musees 2016
Artindex France