Aller directement au contenu
Logo accueil

Accueil > L'Oeil > Archives > Peter Doig ses peintures atmosphériques - L'Oeil - n° 603 - Juin 2008

Farine Manou - 491 mots - L'Oeil n° 603 - Juin 2008

Peter Doig ses peintures atmosphériques

491 mots - L'Oeil n° 603 - Juin 2008

Pour agrandir ou diminuer le texte, utilisez la molette de votre souris + appuyer sur la touche Ctrl de votre clavier Envoyer à un ami Imprimer Twitter Google Plus Partagez sur facebook

Avec une centaine d’œuvres, le MAMVP retrace le parcours de cet artiste écossais, star du marché de l’art mondial. Représentant de la jeune peinture anglaise, Peter Doig est fasciné par la nature. Mais une nature habitée par l’homme.

La peinture de Peter Doig est de celles qui affichent une authentique confiance en leur médium. Au point d’en évacuer toute distance critique et filiation conceptuelle. Un double handicap en France où la peinture ne s’entend que si elle com mence par justifier d’elle-même et de son histoire. Après l’accueil critique plutôt frais de « Cher peintre », prudente exposition organisée en 2002 au Centre Georges-Pompidou, et une première grande exposition monographique de Peter Doig au Carré d’ [...]

L’accès à l'intégralité de l’article est réservé à nos abonné(e)s leJournaldesArts.fr
leJournaldesArts.frVous êtes abonné(e) : IDENTIFIEZ-VOUS ICI
PAS ENCORE ABONNÉ(E) : abonnez-vous maintenant en ligne
Choisissez la formule (pays, titre, durée) qui vous convient et consultez cet article après quelques clics
(si vous êtes étudiant, cliquez ici) :
 
ACHAT ARTICLES
Article unitaire
Pack 10 articles
Pack 30 articles
Pack 50 articles
[non optimisée pour les smartphones]
Chargement en cours...

Conditions de vente : dans le cadre d'un abonnement à une offre à durée libre, la reconduction de l'abonnement pour une durée égale est tacite. L'abonné peut à tout moment demander la résiliation de son abonnement par l'envoi d'un courrier comme indiqué dans nos CGV.

 

Doig, Saatchi, Sotheby’s et le marché

Le collectionneur russe serait devenu l’incarnation brutale et enthousiaste d’un marché de l’art boulimique tendance hystérique. À vrai dire, la shortlist des prix records s’enorgueillit souvent de noms venus de l’Est, et la petite histoire aime à faire de l’acheteur russe un amateur suiveur et empressé.
Qu’on se souvienne de la transaction qui fit les choux gras condescendants de la presse du genre : Londres, Sotheby’s, 7 février 2007, le tableau White Canoe de Peter Doig est cédé pour la somme démente de 8,2 millions d’euros à un acheteur russe. Soit cinq fois son estimation, bombardant du même coup le peintre écossais – à quarante-huit ans seulement – recordman de vente « pour un artiste européen vivant » (Roxana Azimi). Cinq ans plus tôt, une toile issue de la même série était adjugée pour environ 350 000 euros.


White Canoe, un soufflé vite retombé ?
Que s’est-il passé ? White Canoe, daté de 1990/1991, a d’abord été habilement défendu dans l’exposition « Triumph of Painting » montée par le publicitaire anglais Charles Saatchi pour promouvoir sa propre collection. La toile est ensuite vendue à Sotheby’s, qui l’adjuge un an après pour la somme que l’on sait après un combat de coqs livré entre une poignée de prétendants. Si Doig passe instantanément du statut de représentant de la jeune peinture anglaise à celui de star internationale, la vente n’est pas pour autant suivie d’une folle réévaluation de cote. Il y aura inflation – notamment auprès de ses galeries londonienne et new-yorkaise –, mais raisonnable inflation. Pour les toiles les plus récentes, les prix se stabilisent plus près de 2,5 que de 7,6 millions d’euros tout en maintenant le peintre dans le cercle très fermé des artistes contemporains à « millions ». C’est un « one shot », confirme le journaliste Harry Bellet, qui aura surtout « fait grimper le prix des assurances pour l’exposition à Paris » ! La levée de soufflé de février dernier en est donc restée – pour l’instant – au stade d’épiphénomène. En résulte peut-être une relative défiance critique à l’égard de la peinture de l’Écossais, estampillée Saatchi, surmédiatisée par son record et archivée au rayon peinture de marché.

EN SAVOIR PLUS
EN SAVOIR PLUS
Toutes les Unes de L'oeil :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998

Toutes les Unes du Journal des Arts :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998 -  1997 -  1996 -  1995 -  1994
RECHERCHER UN ARTICLE
Mot-clef :
RECHERCHER UNE EXPOSITION
Mot-clef :
Ville :
SONDAGE

Etes-vous favorable à ce que des salles de musées portent le nom de donateurs de manière permanente ?

Oui
Non
Sans opinion

Paris by Night
Annuaire du monde de l'art
Palmares des musees 2016
Artindex France