Aller directement au contenu
Logo accueil

Accueil > L'Oeil > Archives > Une vie passée à réunir les artistes - L'Oeil - n° 601 - Avril 2008

Robert Martine - 911 mots - L'Oeil n° 601 - Avril 2008

Une vie passée à réunir les artistes

911 mots - L'Oeil n° 601 - Avril 2008

Pour agrandir ou diminuer le texte, utilisez la molette de votre souris + appuyer sur la touche Ctrl de votre clavier Envoyer à un ami Imprimer Twitter Google Plus Partagez sur facebook

Roland Petit est l’un des grands créateurs du xxe siècle qui peut faire sienne cette phrase de Gide : « Tout artiste n’a pas seulement à sa disposition sa propre intelligence, mais aussi celle de ses amis. »

Dès mon plus jeune âge, je dansais. À neuf ans, je persuadai mon père de me présenter à l’Opéra, espérant être sélectionné. On m’engagea, pour me prendre à l’essai, c’était parti, je serai danseur plus rien ne m’arrêterait », se souvient Roland Petit qui arpentera les moindres recoins du Palais Garnier, y compris ses toits explorés en patins à roulettes ! On est alors en 1933. Cette année-là, il sympathise avec une petite danseuse surnommée Zizi sans se douter « qu’ [...]

L’accès à l'intégralité de l’article est réservé à nos abonné(e)s leJournaldesArts.fr
leJournaldesArts.frVous êtes abonné(e) : IDENTIFIEZ-VOUS ICI
PAS ENCORE ABONNÉ(E) : abonnez-vous maintenant en ligne
Choisissez la formule (pays, titre, durée) qui vous convient et consultez cet article après quelques clics
(si vous êtes étudiant, cliquez ici) :
 
ACHAT ARTICLES
Article unitaire
Pack 10 articles
Pack 30 articles
Pack 50 articles
[non optimisée pour les smartphones]
Chargement en cours...

Conditions de vente : dans le cadre d'un abonnement à une offre à durée libre, la reconduction de l'abonnement pour une durée égale est tacite. L'abonné peut à tout moment demander la résiliation de son abonnement par l'envoi d'un courrier comme indiqué dans nos CGV.

 

Comprendre... l’exposition

Les archives de l’Opéra, un patrimoine protégé.
Tandis que Charles Garnier installe l’opéra dans un théâtre plus satisfaisant que la salle Le Peletier, le gouvernement du Second Empire se préoccupe de la conservation et du traitement des archives musicales et iconographiques. Pas question de prendre le risque que ce patrimoine puisse être vendu pour combler un éventuel déficit, l’Opéra étant alors géré par un entrepreneur privé. Un service est créé en 1866 pour y veiller, rattaché d’abord au ministère de tutelle, puis en 1935 à la Bibliothèque nationale de France.

Le Centre national du costume
de scène et de la scénographie conserve les décors de spectacles.Inauguré en 2006 à Moulins, le CNCS est la première structure de conservation et de valorisation, en France comme à l’étranger, entièrement consacrée aux costumes de théâtre, d’opéra et de ballet, ainsi qu’aux toiles de décors peints et aux éléments de machinerie. Ses dépôts proviennent des trois institutions fondatrices: BNF, Comédie-Française et Opéra national de Paris.

Toutes les Unes de L'oeil :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998

Toutes les Unes du Journal des Arts :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998 -  1997 -  1996 -  1995 -  1994
RECHERCHER UN ARTICLE
Mot-clef :
RECHERCHER UNE EXPOSITION
Mot-clef :
Ville :
SONDAGE

Etes-vous favorable à ce que des salles de musées portent le nom de donateurs de manière permanente ?

Oui
Non
Sans opinion

Paris by Night
Annuaire du monde de l'art
Palmares des musees 2016
Artindex France