Aller directement au contenu
Logo accueil

Accueil > L'Oeil > Archives > Les Batak - L'Oeil - n° 601 - Avril 2008

Geoffroy-Schneiter Bérénice - 1107 mots - L'Oeil n° 601 - Avril 2008

Les Batak

La grimace du Singa, au nord de Sumatra

1107 mots - L'Oeil n° 601 - Avril 2008

Pour agrandir ou diminuer le texte, utilisez la molette de votre souris + appuyer sur la touche Ctrl de votre clavier Envoyer à un ami Imprimer Twitter Google Plus Partagez sur facebook

Le musée du quai Branly s’intéresse aux Batak, une dénomination bien pratique pour désigner les peuples qui vivent au nord de l’le de Sumatra. Il livre un aperçu de leur quotidien à travers objets, mythologie, habitat et tissus.

Batak… Sous ces deux syllabes qui claquent, se cache l’une des cultures tribales les plus mystérieuses du Sud-Est asiatique. Longtemps préservées des incursions européennes grâce à leur isolement et à leur tempérament belliqueux, ces populations égrenées sur les rives méridionales et orientales du lac Toba, au nord de l’île de Sumatra, commencent enfin à faire l’objet d’études sérieuses, loin, très loin des clichés colportés par les administrateurs coloniaux et les missionnaires du siècle dernier. Une réhabilitation à laquelle participe [...]

L’accès à l'intégralité de l’article est réservé à nos abonné(e)s leJournaldesArts.fr
leJournaldesArts.frVous êtes abonné(e) : IDENTIFIEZ-VOUS ICI
PAS ENCORE ABONNÉ(E) : abonnez-vous maintenant en ligne
Choisissez la formule (pays, titre, durée) qui vous convient et consultez cet article après quelques clics
(si vous êtes étudiant, cliquez ici) :
 
ACHAT ARTICLES
Article unitaire
Pack 10 articles
Pack 30 articles
Pack 50 articles
[non optimisée pour les smartphones]
Chargement en cours...

Conditions de vente : dans le cadre d'un abonnement à une offre à durée libre, la reconduction de l'abonnement pour une durée égale est tacite. L'abonné peut à tout moment demander la résiliation de son abonnement par l'envoi d'un courrier comme indiqué dans nos CGV.

 

Pieter Ter Keurs, conservateur, co-commissaire de l’exposition

Questions à...

Comment expliquer les lacunes qui émaillent encore l’histoire des Batak ?
Notre image a d’abord été celle de l’approche des Blancs qui pénétrèrent dans ces régions au milieu du xixe siècle. D’où ces nombreux contresens et ces terribles accusations de cannibalisme qui ont entaché la réputation des Batak. Les administrateurs coloniaux avaient mal interprété ces alignements de crânes ornés de bijoux familiaux. Puis est venu le temps de l’observation, de la compréhension et de la réhabilitation.

Quelle image souhaitez-vous donner du peuple Batak ?
J’ai voulu que cette exposition plonge le visiteur dans la réalité Batak d’aujourd’hui, et non dans une perspective uniquement passéiste. Grâce aux photographies contemporaines de Peter Horree, l’on perçoit que ce n’est pas un peuple mort, mais une société dynamique et vivante qui, tout en gardant ses traditions et son architecture, évolue, est acculturée. Il y a encore huit millions de Batak aujourd’hui !

EN SAVOIR PLUS
EN SAVOIR PLUS
Toutes les Unes de L'oeil :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998

Toutes les Unes du Journal des Arts :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998 -  1997 -  1996 -  1995 -  1994
RECHERCHER UN ARTICLE
Mot-clef :
RECHERCHER UNE EXPOSITION
Mot-clef :
Ville :
SONDAGE

Etes-vous favorable à ce que des salles de musées portent le nom de donateurs de manière permanente ?

Oui
Non
Sans opinion

Paris by Night
Annuaire du monde de l'art
Palmares des musees 2016
Artindex France