Aller directement au contenu
Logo accueil

Accueil > L'Oeil > Archives > Vlaminck, l’après-midi d’un fauve - L'Oeil - n° 600 - Mars 2008

Piguet Philippe - 1060 mots - L'Oeil n° 600 - Mars 2008

Vlaminck, l’après-midi d’un fauve

1060 mots - L'Oeil n° 600 - Mars 2008

Pour agrandir ou diminuer le texte, utilisez la molette de votre souris + appuyer sur la touche Ctrl de votre clavier Envoyer à un ami Imprimer Twitter Google Plus Partagez sur facebook

Jeune lion dans la « cage aux fauves» du Salon d’automne de 1905, le peintre a participé avec Derain, son compère, à cette aventure artistique, avant de s’en écarter en 1914. Et de perdre sa notoriété.

Toute définition générale et toute assemblée qui décide m’écœurent. La beauté, je vois ça comme une espèce de précipice. Lorsqu’on décide qu’il faut être plusieurs pour le franchir, ça ne va pas. » Cette déclaration péremptoire de Maurice de Vlaminck relève soit de la provocation, soit de l’amnésie. Figure majeure du fauvisme, il doit en effet au petit groupe d’artistes réunis par Matisse au Salon d’automne de 1905 d’avoir mis le pied à l’é [...]

L’accès à l'intégralité de l’article est réservé à nos abonné(e)s leJournaldesArts.fr
leJournaldesArts.frVous êtes abonné(e) : IDENTIFIEZ-VOUS ICI
PAS ENCORE ABONNÉ(E) : abonnez-vous maintenant en ligne
Choisissez la formule (pays, titre, durée) qui vous convient et consultez cet article après quelques clics
(si vous êtes étudiant, cliquez ici) :
 
ACHAT ARTICLES
Article unitaire
Pack 10 articles
Pack 30 articles
Pack 50 articles
[non optimisée pour les smartphones]
Chargement en cours...

Conditions de vente : dans le cadre d'un abonnement à une offre à durée libre, la reconduction de l'abonnement pour une durée égale est tacite. L'abonné peut à tout moment demander la résiliation de son abonnement par l'envoi d'un courrier comme indiqué dans nos CGV.

 

Malgré l’insistance de ses amis fauves, Vlaminck s’est longtemps refusé à se rendre dans le Midi pour aller y peindre coloré. Derain avait beau lui vanter la lumière et les paysages de Collioure, de Cassis ou de l’Estaque, il ne jurait que par la grise banlieue parisienne. Il y puisait goulûment ses motifs : routes solitaires, maisons simplement posées là et comme abandonnées, bords de rivière sans pittoresque particulier. Dès le début des années 1910, cette tendance va en s’accentuant et l’artiste se met à multiplier des compositions non seulement plus construites, mais aux tons plus sombres. Comme s’il voulait prendre le contre-pied du fauvisme.
« Ce que je voulais peindre, c’était l’objet lui-même »
En 1914, l’amitié de Derain et de Vlaminck est consumée. Tout les oppose désormais, non seulement la guerre les sépare mais surtout leur attitude au travail. Vlaminck semble désabusé par l’emploi de la couleur pure et se montre soudainement plus sensible à l’influence de Cézanne et du cubisme. Il s’isole et s’installe à « La Tourillière », à Rueil-la-Gadelière, au fin fond de l’Eure-et-Loir, peint des paysages de plus en plus ravagés, aux tons rompus, dont la violence des empâtements n’est pas sans rapport avec l’expressionnisme allemand. Vlaminck doute, il se cherche. « Ce que je voulais peindre, dit-il, c’était l’objet lui-même avec son poids, sa densité, comme si je l’avais représenté avec la matière même dont il était formé. » De fait, ses tableaux offrent à voir des surfaces riches, voire lourdes en matière. Aux couleurs acidulées de naguère succèdent des bistres, des rouges brunâtres, des marrons, des noirs. Sa gamme s’assombrit de plus en plus. Son Passage à niveau, le 14 juillet de 1925 en est un éclatant témoignage. Ce thème, qui appelle ordinairement couleurs vives et festives, trouve étrangement chez lui une accentuation morose et sombre dans un jeu d’ombres dures et une lumière résolument basse. Ce changement brutal de ton et de manière nuira à sa réputation et à sa notoriété. Dès lors, sa peinture est moins réclamée et sa cote accuse une franche dépression.

Toutes les Unes de L'oeil :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998

Toutes les Unes du Journal des Arts :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998 -  1997 -  1996 -  1995 -  1994
RECHERCHER UN ARTICLE
Mot-clef :
RECHERCHER UNE EXPOSITION
Mot-clef :
Ville :
SONDAGE

Etes-vous favorable à ce que des salles de musées portent le nom de donateurs de manière permanente ?

Oui
Non
Sans opinion

Paris by Night
Annuaire du monde de l'art
Palmares des musees 2016
Artindex France