Aller directement au contenu
Logo accueil

Accueil > L'Oeil > Archives > Magritte - L'Oeil - n° 544 - Février 2003

Piguet Philippe - 1618 mots - L'Oeil n° 544 - Février 2003

Magritte

Leçons d’images

1618 mots - L'Oeil n° 544 - Février 2003

Pour agrandir ou diminuer le texte, utilisez la molette de votre souris + appuyer sur la touche Ctrl de votre clavier Envoyer à un ami Imprimer Twitter Google Plus Partagez sur facebook

Pipes, chapeaux, pommes, verres... René Magritte (1898-1967) manipule les objets du quotidien, les extrait de leur contexte et crée dans les tableaux qu’il compose un ordre nouveau, étrange et passionnant. Voyage surréaliste à la Galerie nationale du Jeu de Paume qui propose une exposition rétrospective de l’œuvre de l’artiste.

Au seul énoncé de son nom surgit aussitôt une image, celle d’une pipe, bec noir et fourreau brun joints par une bague dorée, peinte sur fond clair selon les canons les plus fidèles du réalisme. Tout comme la légende inscrite en dessous – « Ceci n’est pas une pipe. » –, le titre du tableau, La Trahison des images, caractérise d’emblée l’art de René Magritte : l’étrange s’y allie au rébus et l’énigme à l’incongru. Figurée [...]

L’accès à l'intégralité de l’article est réservé à nos abonné(e)s leJournaldesArts.fr
leJournaldesArts.frVous êtes abonné(e) : IDENTIFIEZ-VOUS ICI
PAS ENCORE ABONNÉ(E) : abonnez-vous maintenant en ligne
Choisissez la formule (pays, titre, durée) qui vous convient et consultez cet article après quelques clics
(si vous êtes étudiant, cliquez ici) :
 
ACHAT ARTICLES
Article unitaire
Pack 10 articles
Pack 30 articles
Pack 50 articles
[non optimisée pour les smartphones]
Chargement en cours...

Conditions de vente : dans le cadre d'un abonnement à une offre à durée libre, la reconduction de l'abonnement pour une durée égale est tacite. L'abonné peut à tout moment demander la résiliation de son abonnement par l'envoi d'un courrier comme indiqué dans nos CGV.

 

Pour une lecture prospective de l’œuvre de Magritte

Organisée par la Galerie nationale du Jeu de Paume, l’exposition « Magritte » vise à présenter son œuvre « non comme celle d’un peintre surréaliste historique, voire académique » mais en soulignant « comment nombre de courants de l’art contemporain ont puisé dans cette œuvre les sources de leur inspiration ». Pour Daniel Abadie, commissaire de l’exposition, « c’est moins la lecture formelle de l’œuvre de Magritte qui a influencé l’art de la seconde moitié du XXe siècle que l’aspect de doute systématique dont témoignent des œuvres comme La Clef des songes (1935) ». À travers des œuvres de 1925 jusqu’à la mort du peintre, ignorant délibérément les travaux d’expérimentation fauve et cubiste, l’exposition s’applique à rendre compte de cette influence ainsi que de ce refus du style, si contemporain aujourd’hui, qui caractérise sa démarche et que Magritte partage avec Picabia. L’accent est notamment mis sur les tableaux d’écriture (1927-1930), les années 1940 et la série des Pierres (1950-1951), celle-ci relevant de la figuration pétrifiée des mots, une manière encore plus radicale que la simple « alphabétisation » de l’image.

Toutes les Unes de L'oeil :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998

Toutes les Unes du Journal des Arts :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998 -  1997 -  1996 -  1995 -  1994
RECHERCHER UN ARTICLE
Mot-clef :
RECHERCHER UNE EXPOSITION
Mot-clef :
Ville :
SONDAGE

Etes-vous favorable à ce que des salles de musées portent le nom de donateurs de manière permanente ?

Oui
Non
Sans opinion

Paris by Night
Annuaire du monde de l'art
Palmares des musees 2016
Artindex France