Aller directement au contenu
Logo accueil

Accueil > L'Oeil > Archives > Vincent Lavoie : Entre témoignage et spectacle : l’homme selon la photographie d’actualité - L'Oeil - n° 551 - Octobre 2003

Ardenne Paul - 1990 mots - L'Oeil n° 551 - Octobre 2003

Vincent Lavoie : Entre témoignage et spectacle : l’homme selon la photographie d’actualité

Entretien avec Vincent Lavoie

1990 mots - L'Oeil n° 551 - Octobre 2003

Pour agrandir ou diminuer le texte, utilisez la molette de votre souris + appuyer sur la touche Ctrl de votre clavier Envoyer à un ami Imprimer Twitter Google Plus Partagez sur facebook

Vincent Lavoie est l’auteur de L’Instant-monument : du fait divers à l’humanitaire (Dazibao, 2001), une étude consacrée à la photographie d’actualité envisagée dans le prisme de son usage médiatique. Il est aussi le commissaire du huitième Mois de la photo de Montréal, qui se tient jusqu’au 28 octobre, « Maintenant. Images du temps présent ». Le propos de la manifestation québécoise s’articule autour de la question suivante : « Maintenant que l’image photographique, constate Vincent Lavoie, a cédé le monopole de la représentation événementielle à des formes visuelles plus promptes à traduire les chocs de l’actualité, à quelle “expérience? du temps présent la photographie actuelle nous convie-t-elle ? » Confrontée à l’imagerie toujours plus mobile et toujours plus éphémère des nouveaux médias d’information (vidéo, images par téléphone, réseaux numériques...), la photographie d’actualité peine en effet à trouver une légitimité quant à témoigner de l’état du monde. De façon subsidiaire, l’image de l’homme qu’elle livre n’est pas sans être sujette à caution, entre tentation de la figuration choc, qui fait toujours recette, et complaisance pour l’humanitarisme bon teint, politiquement trop correct pour être honnête. Dire photographiquement l’humain dans l’Histoire et dans le présent, un défi impossible ?

Vous vous êtes intéressé de près à la prise en charge de la représentation de la personne par la photographie d’actualité. Une représentation d’emblée suspecte, car liée bien souvent au spectaculaire, à la recherche de l’effet médiatique. Est-ce le cas dès ses débuts, au XIXe siècle ? Dès les années 1840, alors que la pratique du portrait représente l’essentiel de l’activité photographique, la représentation de l’histoire se confond avec les portraits d’hommes politiques, de dignitaires ou [...]

L’accès à l'intégralité de l’article est réservé à nos abonné(e)s leJournaldesArts.fr
leJournaldesArts.frVous êtes abonné(e) : IDENTIFIEZ-VOUS ICI
PAS ENCORE ABONNÉ(E) : abonnez-vous maintenant en ligne
Choisissez la formule (pays, titre, durée) qui vous convient et consultez cet article après quelques clics
(si vous êtes étudiant, cliquez ici) :
 
ACHAT ARTICLES
Article unitaire
Pack 10 articles
Pack 30 articles
Pack 50 articles
[non optimisée pour les smartphones]
Chargement en cours...

Conditions de vente : dans le cadre d'un abonnement à une offre à durée libre, la reconduction de l'abonnement pour une durée égale est tacite. L'abonné peut à tout moment demander la résiliation de son abonnement par l'envoi d'un courrier comme indiqué dans nos CGV.

 
Toutes les Unes de L'oeil :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998

Toutes les Unes du Journal des Arts :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998 -  1997 -  1996 -  1995 -  1994
RECHERCHER UN ARTICLE
Mot-clef :
RECHERCHER UNE EXPOSITION
Mot-clef :
Ville :
SONDAGE

Etes-vous favorable à ce que des salles de musées portent le nom de donateurs de manière permanente ?

Oui
Non
Sans opinion

Paris by Night
Annuaire du monde de l'art
Palmares des musees 2016
Artindex France