Aller directement au contenu
Logo accueil

Accueil > L'Oeil > Archives > Hartung, histoire d’un malentendu - L'Oeil - n° 577 - Février 2006

Azimi Roxana - 986 mots - L'Oeil n° 577 - Février 2006

Hartung, histoire d’un malentendu

986 mots - L'Oeil n° 577 - Février 2006

Pour agrandir ou diminuer le texte, utilisez la molette de votre souris + appuyer sur la touche Ctrl de votre clavier Envoyer à un ami Imprimer Twitter Google Plus Partagez sur facebook

Les critiques ont promu Hartung en père de l’abstraction lyrique, alter ego français de l’action painting américain. Son processus est pourtant aux antipodes de la gestuelle spontanée.

La perception de l’œuvre d’Hans Hartung a été faussée par des erreurs fondamentales d’appréciation. En voulant faire de lui l’emblème d’une nouvelle liberté dans l’art d’après-guerre, les critiques l’ont adoubé comme le chantre de la spontanéité. Or sur les conseils du peintre Jean Hélion, Hartung procède à l’agrandissement par la mise au carreau de ses dessins sur la toile. « Ce qui sur la toile ressemble aux dérapages incontrôlés de quelques coups de [...]

L’accès à l'intégralité de l’article est réservé à nos abonné(e)s leJournaldesArts.fr
leJournaldesArts.frVous êtes abonné(e) : IDENTIFIEZ-VOUS ICI
PAS ENCORE ABONNÉ(E) : abonnez-vous maintenant en ligne
Choisissez la formule (pays, titre, durée) qui vous convient et consultez cet article après quelques clics
(si vous êtes étudiant, cliquez ici) :
 
ACHAT ARTICLES
Article unitaire
Pack 10 articles
Pack 30 articles
Pack 50 articles
[non optimisée pour les smartphones]
Chargement en cours...

Conditions de vente : dans le cadre d'un abonnement à une offre à durée libre, la reconduction de l'abonnement pour une durée égale est tacite. L'abonné peut à tout moment demander la résiliation de son abonnement par l'envoi d'un courrier comme indiqué dans nos CGV.

 

Autour de l’exposition

Informations pratiques à Angers. La rétrospective autour de l’œuvre de Hartung se tient du 10 février au 28 mai, tous les jours sauf le lundi de 12 h à 18 h. Tarifs pour l’expo permanente seule : 4 et 3 €, pour l’ensemble du site : 6 et 5 €. Musée des Beaux-Arts, 14 rue du musée, Angers (49), tél. 02 41 05 38 00. Informations pratiques à Dunkerque. Si vous habitez dans le Nord, une autre exposition sur Hartung réunissant plus de 60 de ses œuvres réalisées entre 1933 et 1989 a lieu à Dunkerque. « Hartung, conceptuel avant la lettre » a lieu jusqu’au 30 avril, tous les jours sauf le mardi de 10 h à 12 h 15 et de 13 h 45 à 18 h. Tarifs : 4,5 et 3 €. Musée des Beaux-Arts de Dunkerque (59), place du Général de Gaulle, tél. 03 28 59 21 65.

Toutes les Unes de L'oeil :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998

Toutes les Unes du Journal des Arts :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998 -  1997 -  1996 -  1995 -  1994
RECHERCHER UN ARTICLE
Mot-clef :
RECHERCHER UNE EXPOSITION
Mot-clef :
Ville :
SONDAGE

Etes-vous favorable à ce que des salles de musées portent le nom de donateurs de manière permanente ?

Oui
Non
Sans opinion

Paris by Night
Annuaire du monde de l'art
Palmares des musees 2016
Artindex France