Aller directement au contenu
Logo accueil

Accueil > L'Oeil > Archives > L’air de la ville souffle au pluriel

L’air de la ville souffle au pluriel

L'Oeil - n° 592 - Juin 2007

Pour agrandir ou diminuer le texte, utilisez la molette de votre souris + appuyer sur la touche Ctrl de votre clavier Envoyer à un ami Imprimer Twitter Google Plus Partagez sur facebook

Dans la tradition des grandes expositions pluridisciplinaires qui ont fait le succès du Centre Pompidou – notamment le cycle « Paris-Berlin », « Paris-New York », « Paris-Paris », etc. –, l’institution parisienne présente « Airs de Paris ». Artistes plasticiens d’une part, paysagistes, designers et architectes de l’autre y sont réunis autour des thèmes conjoints de la ville et de la vie urbaine, la capitale y figurant comme leur point de rencontre. Qu’ils y vivent ou qu’ils y aient seulement séjourné un moment.
Le titre de cette exposition fait écho à la célèbre œuvre de Marcel Duchamp – une petite fiole pharmaceutique vidée de son contenu puis scellée à nouveau que l’artiste offrit à ses mécènes américains, les Arensberg, à son retour à New York en 1919. Mais si celle-ci était au singulier, celui-là est au pluriel. La différence orthographique souligne que, dans le domaine de la création, il n’existe plus un air ambiant univoque mais une diversité de propositions esthétiques parfois aux antipodes les unes des autres. L’éclectique et l’hybride sont les qualités dominantes de l’air du temps.
Pluridisciplinaire, l’exposition « Airs de Paris » se veut à l’image de notre époque où tout se croise et se décroise dans une circulation ininterrompue des idées et des personnes. Elle met donc en valeur autant les concepts de village global et d’atelier-monde que ceux de mutation et de cohabitation qui déterminent le développement des villes, les cultures urbaines, la pensée écologique, voire l’intime.
Ce faisant, elle est soucieuse de rendre compte des nouveaux modèles imaginés au cours des trois dernières décennies (le Centre a trente ans en 2007) par les créateurs contemporains comme de leur nécessité à s’appuyer sur certaines références plus historiques. C’est dire si elle procède d’un mode lui-même hybride entre exposition muséale et biennale – une forme pour le moins singulière qui ne manque pas d’intérêt pour ce qu’il produit de sens au regard d’une lecture dialectique de la création contemporaine.

Une démarche davantage encyclopédique que critique
Ouverte et prospective, « Airs de Paris » offre au visiteur un panel assez complet des recherches de la création dans tous les secteurs qu’elle envisage. Dans cette façon, somme toute convenue, d’être un reflet des temps d’aujourd’hui. En ce sens, elle relève d’une démarche plus encyclopédique que proprement critique, s’appliquant à mettre en exergue à partir des œuvres choisies tout un lot de réflexions et d’interrogations plus ou moins consensuelles sur l’évolution de notre monde. Sans adhérer à aucun parti pris particulier.
Ambitieuse dans son propos, l’exposition du Centre Pompidou s’articule, à l’intérieur des deux volets qui la composent, en un certain nombre de chapitres, à la manière d’un grand livre ouvert. Aussi, à l’usage, n’échappe-t-elle pas au phénomène de saturation propre à ce genre de grande manifestation. Du moins a-t-elle le mérite de vouloir replacer Paris au cœur de la scène artistique internationale.

Philippe Piguet

Repères

Artistes Abdessemed, Afif, Babin, Bajevic, Bismuth, Blazy, Bouabdellah, Bourgeois, Bublex, Buren, Calais, Calle, Cantor, Closky, Curlet, Delbecq, Demand, Duchamp, Fauguet, Gasiorowski, Gillick, Goldin, Gonzalez-Foerster, Gréaud, Hains, Hirschhorn, Höller, Huyghe, Hyber, Jeong-A, Jouve, Lamouroux, Lavier, Leblon, Leccia, Lericolais, Marker, Matta-Clark, Mercier, Moulène, Mréjen, Ohanian, On Kawara, Orozco, Parreno, Planchet, Sala, Sasnal, Schneider, Scurti, Serralongue, Sugimoto, Tatah, Tiravanija, Trouvé, Veilhan, Villeglé, Yong Ping Paysagistes, architectectes et designers ACE, Architecture + Vision avec EADS Space Transportation GmbH et ESA, Blanc, R. et E. Bouroullec avec Kvadrat, Campement urbain, Clément, CNES avec Zodiac International, Darné, Décathlon Design, Fiuza Faustino, Hadid, Hehe avec Airparif, Latour, Hermant, M/M, Morrison, Rahm, Rougerie, Virtools/Dassault Systèmes

L'oeil : abonnez-vousAbonnez-vous au Journal des Arts
Toutes les Unes de L'oeil :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998

Toutes les Unes du Journal des Arts :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998 -  1997 -  1996 -  1995 -  1994
MOTEUR DE RECHERCHE
Retrouvez les archives du Journal des Arts (depuis 1994),
de L’œil (depuis 1998) et du JournaldesArts.fr (depuis 2008)
Revue :
Mots dans le titre :
Mots dans l'article :
Auteur :
Date de parution du :
au :
RECHERCHER UN ARTICLE
Mot-clef :
RECHERCHER UNE EXPOSITION
Mot-clef :
Ville :
SONDAGE

Etes-vous favorable à ce que des salles de musées portent le nom de donateurs de manière permanente ?

Oui
Non
Sans opinion

Paris by Night
Annuaire du monde de l'art
Palmares des musees 2016
Artindex France