Aller directement au contenu
Logo accueil

Accueil > Le Journal des Arts > Archives > La protection des œuvres d’art : quelles solutions ?

La protection des œuvres d’art : quelles solutions ?

Pour agrandir ou diminuer le texte, utilisez la molette de votre souris + appuyer sur la touche Ctrl de votre clavier Envoyer à un ami Imprimer Twitter Google Plus Partagez sur facebook

Avant même les musées ou les églises, les particuliers sont les premières victimes du vol des objets d’art en France, pays le plus pillé au monde après l’Italie. Afin de mieux lutter contre le trafic des objets d’art, la France s’est dotée en 1975 d’une police spécialisée qui, avec le soutien des associations de particuliers et des compagnies d’assurance, encourage les particuliers à ne pas se trouver pris au dépourvu en cas de vol. La mise en garde apparaît comme la solution la plus sûre.?Mais pour faire face à l’ingéniosité des cambrioleurs, il existe aussi de nombreux systèmes de protection, ainsi que quelques mesures de bons sens à prendre. Par ailleurs, l’inventaire du patrimoine, grâce à l’établissement de fiches descriptives, et le marquage des objets se révèlent très utiles. L’assurance permet bien sûr de se faire indemniser, mais beaucoup de particuliers hésitent à garantir leur patrimoine par peur de l’"inquisition fiscale".
MOTEUR DE RECHERCHE
Rechercher un dossier
Revue :
Mots dans le titre :
Date de parution du :
au :
RECHERCHER UN ARTICLE
Mot-clef :
RECHERCHER UNE EXPOSITION
Mot-clef :
Ville :
SONDAGE

Etes-vous favorable à ce que des salles de musées portent le nom de donateurs de manière permanente ?

Oui
Non
Sans opinion

Paris by Night
Annuaire du monde de l'art
Palmares des musees 2016
Artindex France