Aller directement au contenu
Logo accueil

Accueil > Le Journal des Arts > Archives > Lux et volupté

Lux et volupté

Pour agrandir ou diminuer le texte, utilisez la molette de votre souris + appuyer sur la touche Ctrl de votre clavier Envoyer à un ami Imprimer Twitter Google Plus Partagez sur facebook

Un nombre croissant d’expositions, comme « Brillant » au Victoria & Albert Museum à Londres, ou « Iluminar » à São Paulo, toutes deux organisées lors de ce premier semestre 2004, abordent la question des créations liées à la lumière électrique. Regroupant une multitude de réalisations, ces manifestations peuvent, malgré leurs partis pris, être ramenées à une condition première : au XXe siècle, sans ampoule pas de lumière. Voilà l’équation qui a guidé le dossier que nous consacrons au luminaire. De son invention par Thomas Edison aux recherches graphiques du jeune Anglais Paul Cocksedge, le filament incandescent est au centre d’une véritable aventure des formes. « Aujourd’hui, dessiner une lampe revient à dessiner une “enveloppe“ qui fonctionne bien avec le design de l’ampoule », estime Michele De Lucchi dans l’entretien qu’il nous a accordé. Père de la célèbre lampe Tolomeo, le designer italien, qui bénéficie actuellement à Paris d’une présentation de ses créations au Musée national d’art moderne, renouvelle depuis des années le genre même du luminaire.
MOTEUR DE RECHERCHE
Rechercher un dossier
Revue :
Mots dans le titre :
Date de parution du :
au :
RECHERCHER UN ARTICLE
Mot-clef :
RECHERCHER UNE EXPOSITION
Mot-clef :
Ville :
SONDAGE

Etes-vous favorable à ce que des salles de musées portent le nom de donateurs de manière permanente ?

Oui
Non
Sans opinion

Paris by Night
Annuaire du monde de l'art
Palmares des musees 2016
Artindex France