Aller directement au contenu
Logo accueil

Accueil > Le Journal des Arts > Archives > L’art du rail - Le Journal des Arts - n° 329 - 9 juillet 2010

Flouquet Sophie - 523 mots - Le Journal des Arts n° 329 - 9 juillet 2010

Modernité

L’art du rail

523 mots - Le Journal des Arts n° 329 - 9 juillet 2010

Pour agrandir ou diminuer le texte, utilisez la molette de votre souris + appuyer sur la touche Ctrl de votre clavier Envoyer à un ami Imprimer Twitter Google Plus Partagez sur facebook

Quand la signalisation inspirait les artistes… Une exposition, au Musée national. Fernand-Léger, fait le point sur un thème qui a nourri l’avant-garde.

BIOT (Alpes-Maritimes) - Les thèmes les plus évidents sont parfois ceux qui tardent le plus à être traités. Ainsi de la place du signal dans l’œuvre de Fernand Léger (1881-1955). Ou plus précisément de la convergence entre la recherche de schématisation des artistes de l’avant-garde et la signalisation ferroviaire et routière. À une époque où se développe l’utopie du machinisme, le sujet interpelle les artistes qui observent avec acuité la transformation du paysage urbain. En 1914, un curieux reportage est [...]

L’accès à l'intégralité de l’article est réservé à nos abonné(e)s leJournaldesArts.fr
leJournaldesArts.frVous êtes abonné(e) : IDENTIFIEZ-VOUS ICI
PAS ENCORE ABONNÉ(E) : abonnez-vous maintenant en ligne
Choisissez la formule (pays, titre, durée) qui vous convient et consultez cet article après quelques clics
(si vous êtes étudiant, cliquez ici) :
 
ACHAT ARTICLES
Article unitaire
Pack 10 articles
Pack 30 articles
Pack 50 articles
[non optimisée pour les smartphones]
Chargement en cours...

Conditions de vente : dans le cadre d'un abonnement à une offre à durée libre, la reconduction de l'abonnement pour une durée égale est tacite. L'abonné peut à tout moment demander la résiliation de son abonnement par l'envoi d'un courrier comme indiqué dans nos CGV.

 

Chagall renversé

« La Russie se couvrait de blanc, Lénine l’a renversée sens dessus dessous comme moi je retourne mes tableaux. » Dans ses toiles, Chagall a toujours pratiqué le renversement des figures. Une exposition du musée éponyme, à Nice, qui réunit notamment de nombreux dessins inédits, s’intéresse à ce phénomène qui confère une certaine étrangeté à ses œuvres. Pour Maurice Fréchuret, commissaire de la manifestation, cette habitude picturale tient en plusieurs explications : le renversement de valeurs provoqué par la révolution russe – Chagall était à Vitebsk en 1917 –, mais aussi l’image du chaos véhiculée par la Torah ou encore l’empreinte de la culture populaire russe, perpétuée par les loubkis, gravures populaires illustrées de figures représentées comme en lévitation.
« Sens dessus dessous, le monde renversé de Chagall », jusqu’au 11 octobre, Musée national Marc-Chagall, av. Docteur-Ménard, 06000 Nice, tél. 04 93 53 87 31, www.musee-chagall.fr. Cat. téléchargeable sur le site du musée

Toutes les Unes de L'oeil :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998

Toutes les Unes du Journal des Arts :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998 -  1997 -  1996 -  1995 -  1994
RECHERCHER UN ARTICLE
Mot-clef :
RECHERCHER UNE EXPOSITION
Mot-clef :
Ville :
SONDAGE

Etes-vous favorable à ce que des salles de musées portent le nom de donateurs de manière permanente ?

Oui
Non
Sans opinion

Paris by Night
Annuaire du monde de l'art
Palmares des musees 2016
Artindex France