Aller directement au contenu
Logo accueil

Accueil > Le Journal des Arts > Archives > Jean-Paul Barbier, George Ortiz, portraits croisés de deux collectionneurs - Le Journal des Arts - n° 1 - Mars 1994

Muheim Bruno - 3896 mots - Le Journal des Arts n° 1 - Mars 1994

Jean-Paul Barbier, George Ortiz, portraits croisés de deux collectionneurs

3896 mots - Le Journal des Arts n° 1 - Mars 1994

Pour agrandir ou diminuer le texte, utilisez la molette de votre souris + appuyer sur la touche Ctrl de votre clavier Envoyer à un ami Imprimer Twitter Google Plus Partagez sur facebook

GENÈVE - Jean-Paul Barbier et Georges Ortiz sont de la même génération, habitent la même ville, sont amis et brûlent de la même passion, celle de l’objet d’art. Nous avons voulu leur poser les mêmes questions, car s’ils ont déjà accordé des entretiens, jamais encore ils ne se sont exprimés en parallèle. Ce rapprochement montre comment la même passion naît d’approches différentes et comment elle se développe dans un contexte familial particulier.

Jean-Paul Barbier et George Ortiz nous parlent de la relation entre collectionneur et artiste, de la transmission de leurs richesses. Collectionneurs d’arts primitifs et d’antiquités, ils évoquent également le problème controversé du retour dans leurs pays d’origine de ces objets. Pour Jean-Paul Barbier, "les muses sont grecques" et "en Afrique, les objets avaient d’abord une fonction usuelle". George Ortiz, lui, souligne que "l’origine d’un objet n’est qu’une partie de son curriculum vitae". [...]

L’accès à l'intégralité de l’article est réservé à nos abonné(e)s leJournaldesArts.fr
leJournaldesArts.frVous êtes abonné(e) : IDENTIFIEZ-VOUS ICI
PAS ENCORE ABONNÉ(E) : abonnez-vous maintenant en ligne
Choisissez la formule (pays, titre, durée) qui vous convient et consultez cet article après quelques clics
(si vous êtes étudiant, cliquez ici) :
 
ACHAT ARTICLES
Article unitaire
Pack 10 articles
Pack 30 articles
Pack 50 articles
[non optimisée pour les smartphones]
Chargement en cours...

Conditions de vente : dans le cadre d'un abonnement à une offre à durée libre, la reconduction de l'abonnement pour une durée égale est tacite. L'abonné peut à tout moment demander la résiliation de son abonnement par l'envoi d'un courrier comme indiqué dans nos CGV.

 

George Ortiz

Né en mai 1927, George Ortiz a grandi au sein d’une importante famille de collectionneurs, les Ortiz-Patino, rois de l’étain et amateurs du XVIIIe siècle français. Sa vocation de collectionneur naquit en Grèce, juste après la guerre et se doubla chez lui d’une recherche spirituelle des origines de l’homme, d’où son intérêt pour les civilisations primitives. Sous le titre, "À la poursuite de l’absolu", la Royal Academy à Londres présente actuellement 300 pièces de sa collection, exposition présentée auparavant à l’Ermitage de Saint-Pétersbourg. En janvier 1993, George Ortiz avait sélectionné 170 chefs-d’œuvre d’art ancien des musées ex-soviétiques pour les présenter à Zürich.

Île déserte
Le JdA : Si vous deviez emporter cinq chefs d’œuvre sur une île déserte, quels seraitent-ils ?
Jean-Paul Barbier :
Ayant vécu toute ma vie entouré d’objets, je n’emporterais que mes souvenirs.
George Ortiz : Une pierre à feu, un couteau, des hameçons, des semences et bien entendu ma femme !

EN SAVOIR PLUS
EN SAVOIR PLUS
Toutes les Unes de L'oeil :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998

Toutes les Unes du Journal des Arts :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998 -  1997 -  1996 -  1995 -  1994
RECHERCHER UN ARTICLE
Mot-clef :
RECHERCHER UNE EXPOSITION
Mot-clef :
Ville :
SONDAGE

A quelle heure aimeriez-vous recevoir la newsletter quotidienne du Journal des Arts ?

Entre 8h et 10h
Entre 10h et 12h
Entre 12h et 14h

Paris by Night
Annuaire du monde de l'art
Palmares des musees 2016
Artindex France