Aller directement au contenu
Logo accueil

Accueil > Le Journal des Arts > Archives > Les Japonais se pressent aux expos

Les Japonais se pressent aux expos

Le Journal des Arts - n° 323 - 16 avril 2010

Pour agrandir ou diminuer le texte, utilisez la molette de votre souris + appuyer sur la touche Ctrl de votre clavier Envoyer à un ami Imprimer Twitter Google Plus Partagez sur facebook

Le palmarès 2009 de la fréquentation des expositions mondiales a été dominé par le Japon. Confortant sa place dans le domaine de l’art impressionniste et moderne, Paris compte cinq expositions sur les dix premières.

À Paris, à Londres, comme à Moscou, les institutions les plus établies se sont vues ravir les premières places de la fréquentation des expositions par les plus récentes. Mais, quand il s’agit d’organiser des expositions blockbusters, les Japonais restent au sommet : trois musées à Tokyo et un musée à Nara ont pris les quatre premières places de ce palmarès 2009 des expositions mondiales. Comme en 2008, la moyenne de visiteurs par jour est époustouflante pour ces manifestations japonaises. Lorsque le Musée national de Tokyo présentait Ashura, l’une des plus célèbres statues bouddhiques du pays entre autres trésors du temple Kohfukuji de Nara, 15 960 visiteurs en moyenne se sont pressés chaque jour. À Nara, capitale du Japon au VIIIe siècle, une foule tout aussi nombreuse s’est déplacée au Musée national de la ville pour découvrir les trésors de Shoso-in, parmi lesquels figurent les objets personnels de l’empereur Shomu (701-756). Lorsque le Musée national de Tokyo a emprunté les trésors de la collection impériale pour marquer le 20e anniversaire du sacre de l’empereur Akihito, « seulement » 9 473 visiteurs en moyenne par jour ont fait le déplacement… Cette ruée s’explique par l’importance artistique de ces pièces, mais surtout par leur dimension spirituelle.

Le public japonais demeure également sensible à la peinture ancienne européenne. Pour célébrer son 50e anniversaire, le Musée national d’art occidental, à Tokyo, a emprunté au Musée du Louvre des œuvres de Rembrandt, Poussin et Vélasquez, attirant plus de 850 000 visiteurs. À Paris, le Quai Branly fait sa première apparition dans la liste des blockbusters, à la cinquième place : la deuxième édition de « Photoquai », dont une partie était accessible gratuitement en plein air, a rassemblé une moyenne de 7 868 visiteurs par jour, tout juste devant « Picasso et les maîtres » aux Galeries nationales du Grand Palais. « Kandinsky », au Centre Pompidou, a largement dépassé « L’atelier d’Alberto Giacometti » en 2008, permettant au musée parisien de prendre la septième place. Le Museum of Modern Art (MoMA) de New York confirme une nouvelle fois sa suprématie : en 2009, sept de ses expositions figurent dans les seize premières places. « Juan Miró : peinture et antipeinture » a attiré une moyenne de 6 299 visiteurs par jour, et « Pour Your Body Out », installation de Pipilotti Rist, a fait presque aussi bien. Si « Van Gogh et les couleurs de la nuit » a comptabilisé plus de 436 000 visiteurs, une fois la moyenne journalière calculée, le peintre hollandais arrive après James Ensor, Ron Arad, Martin Kippenberger et Marlene Dumas. Ce résultat reflète sans doute le principe d’horaires spécifique attribué à chaque billet d’entrée au MoMA.

Ces dernières années, la Royal Academy of Arts, le British Museum, la Tate et la National Gallery se partageaient les plus grands nombres de visiteurs londoniens. En 2009, le collectionneur Charles Saatchi, grâce à son nouvel espace à Chelsea, a déplacé le centre de gravité des sites artistiques de la capitale britannique. L’exposition inaugurale « The Revolution Continues : New Chinese Art » puis « Unveiled : New Art from the Middle East » se sont octroyées la première et la troisième place des manifestations en Grande-Bretagne. La rétrospective « Rothko » à la Tate Modern n’arrive qu’à la huitième place. Cela dit, l’entrée à la Saatchi Gallery est gratuite. Le Musée municipal de Bristol fait, lui aussi, une entrée remarquée dans ce classement, à la faveur de l’intervention du grapheur Banksy. Près de 4 000 personnes se sont pressées chaque jour pour voir son travail.

Record battu à Madrid
Le Musée national du Prado, à Madrid, a, lui, battu son record vieux de dix ans, grâce aux tableaux de Joaquín Sorolla. À Moscou, Le Garage, le nouveau centre d’art contemporain, a été le site le plus visité de la capitale, attirant trois fois plus de personnes lors de la Biennale de Moscou que la Galerie Tretiakov et son exposition sur les fleurs dans l’art russe. La préparation des grandes expositions nécessitant plusieurs années de travail, les effets de la crise financière et le retrait des mécènes se feront sentir dans le palmarès de l’année prochaine. Les musées peuvent cependant se réjouir : après avoir traversé une année difficile, leur fréquentation est stable, voire en très légère baisse.

Pes Javier

EN SAVOIR PLUS
L'oeil : abonnez-vousAbonnez-vous au Journal des Arts
Toutes les Unes de L'oeil :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998

Toutes les Unes du Journal des Arts :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998 -  1997 -  1996 -  1995 -  1994
MOTEUR DE RECHERCHE
Retrouvez les archives du Journal des Arts (depuis 1994),
de L’œil (depuis 1998) et du JournaldesArts.fr (depuis 2008)
Revue :
Mots dans le titre :
Mots dans l'article :
Auteur :
Date de parution du :
au :
RECHERCHER UN ARTICLE
Mot-clef :
RECHERCHER UNE EXPOSITION
Mot-clef :
Ville :
SONDAGE

A quelle heure aimeriez-vous recevoir la newsletter quotidienne du Journal des Arts ?

Entre 8h et 10h
Entre 10h et 12h
Entre 12h et 14h

Paris by Night
Annuaire du monde de l'art
Palmares des musees 2016
Artindex France