Aller directement au contenu
Logo accueil

Accueil > Le Journal des Arts > Archives > "On ne peut réduire au "folklore" tout ce qui n’est ni grec, ni romain, ni égyptien" - Le Journal des Arts - n° 18 - Octobre 1995

Aimi Antonio - 889 mots - Le Journal des Arts n° 18 - Octobre 1995

"On ne peut réduire au "folklore" tout ce qui n’est ni grec, ni romain, ni égyptien"

Giancarlo Ligabue prépare une exposition sur les Mayas pour 1998

889 mots - Le Journal des Arts n° 18 - Octobre 1995

Pour agrandir ou diminuer le texte, utilisez la molette de votre souris + appuyer sur la touche Ctrl de votre clavier Envoyer à un ami Imprimer Twitter Google Plus Partagez sur facebook

Les expéditions parties à la recherche des restes de l’armée de Cambyse ou à la découverte des dinosaures dans le désert de Gobi ont eu un grand retentissement dans les médias, imposant du même coup le nom de Giancarlo Ligabue aux yeux du public. Les nombreuses missions de son Centre d’études et de recherches ont parfois été à l’origine d’expositions de grande valeur, comme "Les trésors d’Atahualpa", à Venise, en 1982, ou "La terre des Moai : de la Polynésie à l’île de Pâques", à Milan, cette année (lire le JdA n° 13, avril). Éditeur, paléontologue, archéologue, promoteur de manifestations culturelles et, plus récemment, homme politique, Giancarlo Ligabue revient sur sa fascination pour l’art primitif et dresse un premier bilan du Centre qui porte son nom, avant de présenter sa prochaine exposition, consacrée aux Mayas.

Que recherchez-vous dans l’art primitif ? Giancarlo Ligabue : L’expression religieuse. Sur le plan esthétique, je suis fasciné par les distorsions opérées par les artistes "primitifs", par exemple quand ils sculptent des personnages dont la tête fait un tiers du corps. Dans toutes les civilisations, j’aime les débuts : les idoles cycladiques, les Vénus de Valdivia, les baby-faces olmèques, car l’art de ces périodes de formation est toujours chargé d’expression et de ferments. Votre collection reflète-t-elle vos expériences [...]

L’accès à l'intégralité de l’article est réservé à nos abonné(e)s leJournaldesArts.fr
leJournaldesArts.frVous êtes abonné(e) : IDENTIFIEZ-VOUS ICI
PAS ENCORE ABONNÉ(E) : abonnez-vous maintenant en ligne
Choisissez la formule (pays, titre, durée) qui vous convient et consultez cet article après quelques clics
(si vous êtes étudiant, cliquez ici) :
 
ACHAT ARTICLES
Article unitaire
Pack 10 articles
Pack 30 articles
Pack 50 articles
[non optimisée pour les smartphones]
Chargement en cours...

Conditions de vente : dans le cadre d'un abonnement à une offre à durée libre, la reconduction de l'abonnement pour une durée égale est tacite. L'abonné peut à tout moment demander la résiliation de son abonnement par l'envoi d'un courrier comme indiqué dans nos CGV.

 
Toutes les Unes de L'oeil :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998

Toutes les Unes du Journal des Arts :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998 -  1997 -  1996 -  1995 -  1994
RECHERCHER UN ARTICLE
Mot-clef :
RECHERCHER UNE EXPOSITION
Mot-clef :
Ville :
SONDAGE

Etes-vous favorable à ce que des salles de musées portent le nom de donateurs de manière permanente ?

Oui
Non
Sans opinion

Paris by Night
Annuaire du monde de l'art
Palmares des musees 2016
Artindex France