Aller directement au contenu
Logo accueil

Accueil > Le Journal des Arts > Archives > Des musées chichement dotés - Le Journal des Arts - n° 21 - Janvier 1996

Le Journal des Arts - 528 mots - Le Journal des Arts n° 21 - Janvier 1996

Des musées chichement dotés

Le Musée des beaux-arts s’agrandit mais reste petit

528 mots - Le Journal des Arts n° 21 - Janvier 1996

Pour agrandir ou diminuer le texte, utilisez la molette de votre souris + appuyer sur la touche Ctrl de votre clavier Envoyer à un ami Imprimer Twitter Google Plus Partagez sur facebook

Malgré l’extension du Musée des beaux-arts, la ville ne dispose pas d’un lieu à la mesure de ses collections. Le Musée des arts décoratifs, quant à lui, reste figé dans des conceptions muséographiques poussiéreuses. Cependant, le Musée Goupil propose un projet original, tout comme le Musée d’histoire d’Aquitaine.

"Je suis arrivé en 1990 pour établir le programme de construction du futur Musée des beaux-arts. Mais la Ville a finalement renoncé, incapable de financer un tel équipement", avoue, dépité, François Ribémont, conservateur du musée. Prévu dans le quartier Bastide, le nouveau bâtiment devait être le point de départ du réaménagement de ce quartier en déshérence. Pour expliquer ce renoncement, François Ribémont estime que "Jacques Chaban-Delmas n’a pas mesuré l’ampleur de la crise économique de la Ville. Pour [...]

L’accès à l'intégralité de l’article est réservé à nos abonné(e)s leJournaldesArts.fr
leJournaldesArts.frVous êtes abonné(e) : IDENTIFIEZ-VOUS ICI
PAS ENCORE ABONNÉ(E) : abonnez-vous maintenant en ligne
Choisissez la formule (pays, titre, durée) qui vous convient et consultez cet article après quelques clics
(si vous êtes étudiant, cliquez ici) :
 
ACHAT ARTICLES
Article unitaire
Pack 10 articles
Pack 30 articles
Pack 50 articles
[non optimisée pour les smartphones]
Chargement en cours...

Conditions de vente : dans le cadre d'un abonnement à une offre à durée libre, la reconduction de l'abonnement pour une durée égale est tacite. L'abonné peut à tout moment demander la résiliation de son abonnement par l'envoi d'un courrier comme indiqué dans nos CGV.

 

Conserver l’image industrielle

Le Musée Goupil est le dernier né des musées bordelais. Crée en 1991 pour conserver le fonds de la maison d’édition Goupil, il est installé dans une ancienne distillerie du XIXe siècle, avec plafonds à voûtes et piliers de soutènement en fonte. La maison Goupil a débuté en 1827 avec le commerce d’estampes. Puis très vite, elle se lance dans l’édition de reproductions de tableaux en taille-douce et de photographies. Son activité périclite peu après la Première Guerre mondiale, et la maison d’édition ferme en 1920.
Remarquable ensemble de reproductions, portant notamment sur l’art académique – plus de 70 000 photographies et autant d’estampes –, le Musée Goupil témoigne des modes de circulation des images au XIXe siècle.
Il monte régulièrement des expositions autour de ses collections. Un panorama sur le portrait est présenté en ce moment, et des éditions de dessins de Rodin seront exposées au printemps.

- "À l’ombre des grands hommes", jusqu’au 13 avril (56 69 10 83).

EN SAVOIR PLUS
EN SAVOIR PLUS
Toutes les Unes de L'oeil :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998

Toutes les Unes du Journal des Arts :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998 -  1997 -  1996 -  1995 -  1994
RECHERCHER UN ARTICLE
Mot-clef :
RECHERCHER UNE EXPOSITION
Mot-clef :
Ville :
SONDAGE

Etes-vous favorable à ce que des salles de musées portent le nom de donateurs de manière permanente ?

Oui
Non
Sans opinion

Paris by Night
Annuaire du monde de l'art
Palmares des musees 2016
Artindex France