Aller directement au contenu
Logo accueil

Accueil > Le Journal des Arts > Archives > Malraux, d’Angkor au Panthéon - Le Journal des Arts - n° 30 - Novembre 1996

Bernard Jérôme - 1034 mots - Le Journal des Arts n° 30 - Novembre 1996

Malraux, d’Angkor au Panthéon

1034 mots - Le Journal des Arts n° 30 - Novembre 1996

Pour agrandir ou diminuer le texte, utilisez la molette de votre souris + appuyer sur la touche Ctrl de votre clavier Envoyer à un ami Imprimer Twitter Google Plus Partagez sur facebook

Le 23 novembre, les cendres d’André Malraux, écrivain, aventurier, ministre sous de Gaulle, seront transférées au Panthéon. De ses dix ans à la tête du ministère des Affaires culturelles (1959-1969), on retient surtout le héraut de la Culture plus que l’action du ministre.

PARIS - Le 22 juillet 1959, André Malraux est nommé ministre des Affaires culturelles. Pour la première fois dans l’histoire de la République, la Culture est autonome et ne dépend plus de l’Éducation nationale. La création de ce ministère, aux ambitions restreintes, est le résultat de la relation étroite, pleine de passion et de fidélité, entre Malraux et le fondateur de la Ve République. "À ma droite, j’ai et j’aurai toujours André Malraux", écrivait dans ses mé­moires [...]

L’accès à l'intégralité de l’article est réservé à nos abonné(e)s leJournaldesArts.fr
leJournaldesArts.frVous êtes abonné(e) : IDENTIFIEZ-VOUS ICI
PAS ENCORE ABONNÉ(E) : abonnez-vous maintenant en ligne
Choisissez la formule (pays, titre, durée) qui vous convient et consultez cet article après quelques clics
(si vous êtes étudiant, cliquez ici) :
 
ACHAT ARTICLES
Article unitaire
Pack 10 articles
Pack 30 articles
Pack 50 articles
[non optimisée pour les smartphones]
Chargement en cours...

Conditions de vente : dans le cadre d'un abonnement à une offre à durée libre, la reconduction de l'abonnement pour une durée égale est tacite. L'abonné peut à tout moment demander la résiliation de son abonnement par l'envoi d'un courrier comme indiqué dans nos CGV.

 

L’écrivain, l’anti-fasciste, le ministre
1901. Georges André Malraux naît à Paris, le 3 novembre.
1921. Premier livre, Lunes en papier.
1923-1924. Inculpé à Phnom Penh pour vol de statues au temple khmer Bantai-Srey, il est condamné à trois ans de prison ferme. En appel, sa peine est réduite à un an avec sursis, grâce au soutien de plusieurs écrivains.
1933. La Condition humaine (prix Goncourt).
1936. Il s’engage aux côtés des républicains espagnols et crée l’escadrille España.
1937. L’Espoir.
1944. Après avoir refusé de donner suite aux propositions des premiers résistants en 1941-1942, il participe au maquis en 1944, sous le nom de colonel Berger, dans le Lot, la Dordogne et la Corrèze.
1945. Rencontre le général de Gaulle et devient son conseiller technique. Il est nommé ministre de l’Information le 21 novembre. Il quitte son ministère en janvier 1946 à la suite de De Gaulle.
1947. Délégué à la propagande du RPF (Rassemblement du peuple français), parti créé par De Gaulle. Il publie Le Musée imaginaire, premier tome de La Psychologie de l’art.
1959. Nommé le 22 juillet ministre d’État chargé des Affaires culturelles.
1964. Inaugure la première Maison de la culture à Bourges, le 18 avril.
1967. Antimémoires.
1969. Quitte le pouvoir après la démission de De Gaulle.
1976. Meurt le 23 novembre.

Des ambitions restreintes
À sa création, le ministère des Affaires culturelles est principalement constitué de l’ancien service des "Beaux-Arts" du ministère de l’Éducation nationale : la direction générale des Arts et Lettres, la direction de l’Architecture et la direction des Archives de France. Viennent s’y ajouter le Centre national de la cinématographie, jusque-là dévolu au ministère de l’Industrie et du Commerce, et les éléments des services du haut-commissariat à la Jeunesse et aux Sports chargés des activités culturelles. Mais après quelques mois d’existence, l’éducation populaire est récupérée par les services de la Jeunesse et des Sports, et les autres transferts espérés n’ont pas lieu. Ce n’est qu’en 1974 qu’une direction du Livre est bâtie à partir d’amputations sur l’Éducation nationale (Bibliothèques), l’Industrie et les Affaires étrangères (Fonds culturel pour l’aide à la diffusion commerciale du livre français à l’étranger), à laquelle s’ajoute la tutelle de la Bibliothèque nationale en 1982. Le ministère sous Malraux est donc écarté du livre, et la télévision reste sous la tutelle du ministère de l’Information. Malraux ne réussit pas non plus à arracher les Affaires culturelles extérieures au ministère des Affaires étrangères.

Il a dit...
- "Il ne s’agit pas de contraindre à l’art les masses qui lui sont indifférentes. Il s’agit d’ouvrir le domaine de la culture à tous ceux qui veulent l’atteindre." (Appel aux intellectuels. Discours prononcé le 5 mars 1948, à la salle Pleyel à Paris).
- "Aujourd’hui, il n’y a plus de signification de l’homme et il n’y a plus de signification du monde, et si le mot culture a un sens, il est ce qui répond au visage qu’a dans la glace un être humain quand il y regarde ce qui sera son visage de mort. La culture, c’est ce qui répond à l’homme quand il se demande ce qu’il fait sur la terre." (Discours prononcé à l’occasion de l’inauguration de la Maison de la culture d’Amiens, le 19 mars 1966).
Ces citations sont extraites de André Malraux, La politique, la culture. Discours, articles, entretiens (1925-1975), présentés par Janine Mossuz-Lavau, éditions Gallimard, 1996.

EN SAVOIR PLUS
EN SAVOIR PLUS
Toutes les Unes de L'oeil :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998

Toutes les Unes du Journal des Arts :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998 -  1997 -  1996 -  1995 -  1994
RECHERCHER UN ARTICLE
Mot-clef :
RECHERCHER UNE EXPOSITION
Mot-clef :
Ville :
SONDAGE

Etes-vous favorable à ce que des salles de musées portent le nom de donateurs de manière permanente ?

Oui
Non
Sans opinion

Paris by Night
Annuaire du monde de l'art
Palmares des musees 2016
Artindex France