Aller directement au contenu
Logo accueil

Accueil > Le Journal des Arts > Archives > L’ouverture vue d’outre-Manche - Le Journal des Arts - n° 33 - Février 1997

Moncrieff Elspeth - 1066 mots - Le Journal des Arts n° 33 - Février 1997

L’ouverture vue d’outre-Manche

Londres fera-t-il toujours cavalier seul ?

1066 mots - Le Journal des Arts n° 33 - Février 1997

Pour agrandir ou diminuer le texte, utilisez la molette de votre souris + appuyer sur la touche Ctrl de votre clavier Envoyer à un ami Imprimer Twitter Google Plus Partagez sur facebook

L’Union européenne impose non seulement la fin du monopole des commissaires-priseurs et l’ouverture du marché français à la concurrence étrangère, programmées pour le 1er janvier 1998, mais également une harmonisation des réglementations. Celle-ci devrait avoir d’importantes répercussions outre-Manche, pouvant amoindrir la position britannique sur le marché international de l’art. L’harmonisation du taux de la TVA et l’introduction du droit de suite, telles qu’elles sont proposées par la Commission européenne, priveraient la Grande-Bretagne de ses privilèges actuels. L’alignement du taux de la TVA se traduirait par une hausse de 2,5 à 5 %, et un droit de suite de 2 à 4 % serait appliqué sur les œuvres d’art réalisées après 1927. Après avoir interrogé dans notre précédent numéro des professionnels français sur les conséquences de l’ouverture, nous avons demandé à plusieurs personnalités au Royaume-Uni d’évaluer l’impact de ces mesures. Certaines ne voient aucun changement, d’autres des conséquences terribles pour le marché londonien, d’autres encore redoutent que l’harmonisation ne profite qu’à New York : l’éventail des points de vue est donc large.

Anthony Browne, consultant auprès de Christie’s International et président de la British Art Market Federation (BAMF) : "Les marchands français sont bien conscients que le marché européen souffrirait dans son ensemble d’une harmonisation qui ne profiterait qu’à New York et à Genève : que New York soit un jour considéré comme la place dominante du marché de l’art et c’en serait fini de l’Europe entière. Actuellement, la BAMF redouble d’efforts pour renforcer ses liens avec Paris, eu é [...]

L’accès à l'intégralité de l’article est réservé à nos abonné(e)s leJournaldesArts.fr
leJournaldesArts.frVous êtes abonné(e) : IDENTIFIEZ-VOUS ICI
PAS ENCORE ABONNÉ(E) : abonnez-vous maintenant en ligne
Choisissez la formule (pays, titre, durée) qui vous convient et consultez cet article après quelques clics
(si vous êtes étudiant, cliquez ici) :
 
ACHAT ARTICLES
Article unitaire
Pack 10 articles
Pack 30 articles
Pack 50 articles
[non optimisée pour les smartphones]
Chargement en cours...

Conditions de vente : dans le cadre d'un abonnement à une offre à durée libre, la reconduction de l'abonnement pour une durée égale est tacite. L'abonné peut à tout moment demander la résiliation de son abonnement par l'envoi d'un courrier comme indiqué dans nos CGV.

 
Toutes les Unes de L'oeil :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998

Toutes les Unes du Journal des Arts :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998 -  1997 -  1996 -  1995 -  1994
RECHERCHER UN ARTICLE
Mot-clef :
RECHERCHER UNE EXPOSITION
Mot-clef :
Ville :
SONDAGE

Etes-vous favorable à ce que des salles de musées portent le nom de donateurs de manière permanente ?

Oui
Non
Sans opinion

Paris by Night
Annuaire du monde de l'art
Palmares des musees 2016
Artindex France