Aller directement au contenu
Logo accueil

Accueil > Le Journal des Arts > Archives > Delvaux entre en gare de Bruxelles - Le Journal des Arts - n° 34 - Mars 1997

Draguet Michel - 371 mots - Le Journal des Arts n° 34 - Mars 1997

Delvaux entre en gare de Bruxelles

Première grande rétrospective en Belgique

371 mots - Le Journal des Arts n° 34 - Mars 1997

Pour agrandir ou diminuer le texte, utilisez la molette de votre souris + appuyer sur la touche Ctrl de votre clavier Envoyer à un ami Imprimer Twitter Google Plus Partagez sur facebook

Pour commémorer le centenaire de la naissance de Paul Delvaux, le musée de Bruxelles réunit 250 œuvres, soit près d’un tiers de la production du peintre, issues de collections privées et publiques belges, mais aussi du Japon, des États-Unis, d’Israël, de Grande-Bretagne ou d’Allemagne. En­richie d’archives inédites, la présentation constitue une plongée dans l’univers onirique de Paul Delvaux.

BRUXELLES (de notre correspondant). Aux yeux du grand public, Delvaux apparaît comme un peintre surréaliste alors que lui-même s’est toujours défendu d’appartenir à quelque mouvement. Au Surréalisme, Delvaux préférait la "surréalité", c’est-à-dire la capacité que l’homme s’accorde à s’évader d’une réalité commune. La "surréalité" est affaire de solitude. Elle relève de l’individu et jaillit, chez Delvaux, d’un expressionnisme puissant. Sans doute faudra-t-il être confronté à l’œuvre dans son ensemble pour mieux appréhender la [...]

L’accès à l'intégralité de l’article est réservé à nos abonné(e)s leJournaldesArts.fr
leJournaldesArts.frVous êtes abonné(e) : IDENTIFIEZ-VOUS ICI
PAS ENCORE ABONNÉ(E) : abonnez-vous maintenant en ligne
Choisissez la formule (pays, titre, durée) qui vous convient et consultez cet article après quelques clics
(si vous êtes étudiant, cliquez ici) :
 
ACHAT ARTICLES
Article unitaire
Pack 10 articles
Pack 30 articles
Pack 50 articles
[non optimisée pour les smartphones]
Chargement en cours...

Conditions de vente : dans le cadre d'un abonnement à une offre à durée libre, la reconduction de l'abonnement pour une durée égale est tacite. L'abonné peut à tout moment demander la résiliation de son abonnement par l'envoi d'un courrier comme indiqué dans nos CGV.

 

Repères
1897 : Paul Devaux naît le 23 septembre
1922 : Il peint ses premières gares
1926-1927 : Delvaux adopte une facture expressionniste
1930 : Il découvre la baraque du Musée Spitzner à la Foire de Bruxelles
1934 : Il découvre l’œuvre de Chirico
1936 : Delvaux expose avec René Magritte au Palais des beaux-arts de Bruxelles
1938 : Il participe à l’Exposition internationale du Surréalisme à Paris
1939 : Il peint Pygmalion
1941 : Il peint La Ville inquiète
1944-1945 : Première rétrospective au Palais des beaux-arts de Bruxelles
1954-1956 : Delvaux réalise la décoration en trompe-l’œil de la Maison Périer à Bruxelles. Début de la période des trains et des gares
1971 : Henri Storck lui consacre un film intitulé Paul Delvaux ou les femmes défendues
1982 : Ouverture du Musée Delvaux à Saint-Idesbald, sur la côte belge
1994 : Delvaux meurt le 21 juillet

Toutes les Unes de L'oeil :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998

Toutes les Unes du Journal des Arts :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998 -  1997 -  1996 -  1995 -  1994
RECHERCHER UN ARTICLE
Mot-clef :
RECHERCHER UNE EXPOSITION
Mot-clef :
Ville :
SONDAGE

Etes-vous favorable à ce que des salles de musées portent le nom de donateurs de manière permanente ?

Oui
Non
Sans opinion

Paris by Night
Annuaire du monde de l'art
Palmares des musees 2016
Artindex France