Aller directement au contenu
Logo accueil

Accueil > Le Journal des Arts > Archives > Monte-Carlo joue les biennales - Le Journal des Arts - n° 41 - 4 juillet 1997

de Maulmin Valérie - 645 mots - Le Journal des Arts n° 41 - 4 juillet 1997

Monte-Carlo joue les biennales

De salons en festivités, Monaco mise sur l’art

645 mots - Le Journal des Arts n° 41 - 4 juillet 1997

Pour agrandir ou diminuer le texte, utilisez la molette de votre souris + appuyer sur la touche Ctrl de votre clavier Envoyer à un ami Imprimer Twitter Google Plus Partagez sur facebook

Le 700e anniversaire de la dynastie des Grimaldi donnera un éclat particulier à la XIIe Biennale internationale des antiquaires, joailliers et galeries d’art, du 1er au 17 août, et à la VIe Biennale de sculpture de Monte-Carlo, jusqu’au 31 octobre, événements majeurs à ne pas manquer.

Événement monégasque sans précédent, une sélection d’œuvres de la collection princière, symboles de l’Histoire de la dynastie des Grimaldi fondée en 1297 – il y a sept siècles –, sera prêtée à titre exceptionnel à la Biennale des antiquaires. Ces pièces ont été montrées à Paris et Genève dans l’exposition "La Principauté de Monaco, 700 ans d’Histoire 1297-1997", qui sera présentée à Monte-Carlo du 15 au 19 octobre. Outre deux grandes tapisseries des Gobelins aux armes des Grimaldi et des [...]

L’accès à l'intégralité de l’article est réservé à nos abonné(e)s leJournaldesArts.fr
leJournaldesArts.frVous êtes abonné(e) : IDENTIFIEZ-VOUS ICI
PAS ENCORE ABONNÉ(E) : abonnez-vous maintenant en ligne
Choisissez la formule (pays, titre, durée) qui vous convient et consultez cet article après quelques clics
(si vous êtes étudiant, cliquez ici) :
 
ACHAT ARTICLES
Article unitaire
Pack 10 articles
Pack 30 articles
Pack 50 articles
[non optimisée pour les smartphones]
Chargement en cours...

Conditions de vente : dans le cadre d'un abonnement à une offre à durée libre, la reconduction de l'abonnement pour une durée égale est tacite. L'abonné peut à tout moment demander la résiliation de son abonnement par l'envoi d'un courrier comme indiqué dans nos CGV.

 

L'Opus Sacrum en visite
Écrin baroque construit entre 1665 et 1675, le couvent des Visitandines accueille jusqu’au 31 décembre l’une des deux versions du tableau de Nicolas Poussin, La Fuite en Égypte, ardemment défendue par Denis Mahon et Anthony Blunt, aujourd’hui disparu, et contestée par Jacques Thuillier, professeur au Collège de France, qui a pris position pour l’autre version de cette toile, appartenant aux frères Pardo, marchands à Paris. Afin de permettre aux visiteurs de se forger une opinion au cœur de cette bataille d’experts, l’exposition présente des photographies comparatives et des panneaux explicatifs reprenant l’argumentaire de Denis Mahon. Ce dernier souligne notamment la "facture si particulière de Poussin" à la fin de sa vie, que l’on retrouve dans le tableau de la collection de la milliardaire Barbara Piasecka Johnson, exposé à Monaco. Venant également de la collection de cette Américaine d’origine polonaise, un ensemble d’œuvres sacrées du XVIIe siècle est exposé dans la chapelle, qui a conservé sa fonction de lieu de culte. D’abord exposé à Varsovie en 1990, puis au Liechtenstein, cet "Opus Sacrum", désormais prêté à Monaco pour une durée de dix ans trouve tout naturellement sa place dans cette chapelle, privée de ses tableaux d’origine par les aléas de l’Histoire. Fondé par le Prince Louis Ier de Monaco pour assurer l’éducation des jeunes filles de l’aristocratie, le couvent des Visitandines est en harmonie parfaite avec l’esprit baroque de ces vingt tableaux hagiographiques ou religieux, tels le caravagesque Martyre de saint Barthélémy de l’Espagnol Ribera, Le Martyre de saint Sébastien de Zurbarán, une paisible Madone à l’Enfant de Cantarini, ou Sainte Barbe de Bononi. Une suite des Treize Apôtres en grisaille, de l’école espagnole répond aux Saint Pierre et Saint Paul de Rubens. Deux sculptures des XIVe et XVIIe siècles complètent cet ensemble dont le point d’orgue est Le Triomphe de l’Eucharistie, une tapisserie en laine et soie de Bruxelles tissée d’après des cartons de Rubens de 1625-1626.
"La Fuite en Égypte de Poussin", jusqu’au 31 décembre, et "Opus sacrum", collection Barbara Piasecka Johnson, Musée de la Chapelle de la Visitation à Monaco, tlj sf lundi 10h-16h.

Toutes les Unes de L'oeil :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998

Toutes les Unes du Journal des Arts :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998 -  1997 -  1996 -  1995 -  1994
RECHERCHER UN ARTICLE
Mot-clef :
RECHERCHER UNE EXPOSITION
Mot-clef :
Ville :
SONDAGE

A quelle heure aimeriez-vous recevoir la newsletter quotidienne du Journal des Arts ?

Entre 8h et 10h
Entre 10h et 12h
Entre 12h et 14h

Paris by Night
Annuaire du monde de l'art
Palmares des musees 2016
Artindex France